Moderna dit que de nouvelles données montrent son efficacité à 90% six mois après la deuxième dose

Un travailleur de la santé tient un flacon du vaccin Moderna COVID-19 sur un site de vaccination pop-up géré par SOMOS Community Care pendant la pandémie de coronavirus (COVID-19) à New York, le 29 janvier 2021.

Mike Segar | Reuters

Le vaccin Covid-19 de Moderna était efficace à plus de 90% pour protéger contre Covid-19 et à plus de 95% contre une maladie grave jusqu’à six mois après la deuxième dose, a déclaré mardi la société, citant des données mises à jour de son essai clinique de phase trois.

La mise à jour rapproche Moderna du remplissage de son vaccin pour une approbation complète aux États-Unis. Les nouvelles données incluent des cas jusqu’au 9 avril et ont évalué plus de 900 cas de Covid-19, dont plus de 100 cas graves, a-t-il déclaré. Le vaccin est actuellement autorisé pour une utilisation d’urgence par la Food and Drug Administration pour les personnes âgées de 18 ans et plus. Moderna n’a soumis que deux mois de données de suivi sur la sécurité pour l’EUA. La FDA nécessite généralement six mois pour une approbation complète.

La société a déclaré que ses résultats étaient préliminaires. Moderna a déclaré tout au long de l’année qu’elle partagerait des données mises à jour sur l’efficacité contre les infections asymptomatiques ainsi que sur la persistance des anticorps.

Les nouvelles données viennent après qu’une étude publiée dans le New England Journal of Medicine a montré que les anticorps induits par le vaccin Moderna étaient toujours présents six mois après la deuxième dose. Cela vient également après que Pfizer a déclaré plus tôt ce mois-ci que son vaccin, qui utilise une technologie similaire à celle de Moderna, s’est également révélé très efficace six mois après la deuxième dose.

Moderna évalue toujours son vaccin chez les enfants de 17 ans et moins.

La société a déclaré mardi que son essai testant des adolescents âgés de 12 à 17 ans était désormais entièrement inscrit avec environ 3000 participants aux États-Unis.

Il a déclaré que son essai testant le vaccin sur des enfants âgés de 6 mois à 11 ans était actuellement en cours de recrutement. Il prévoit de recruter 6 750 participants pédiatriques en bonne santé aux États-Unis et au Canada. Comme l’étude de Pfizer, les enfants commenceront par recevoir une faible dose du vaccin avant de passer progressivement à des doses plus élevées.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments