Ministre soudanais : le retour à l’arrangement d’avant le coup d’État « irréaliste »

Ibrahim, qui a obtenu un doctorat en économie à l’Université Meiji du Japon, a exhorté la communauté internationale à peser sur les politiques du nouveau gouvernement, quels que soient ceux qui le dirigent. Il a dit que peu importe qui est le prochain Premier ministre. « Si les politiques sont bonnes, alors le Soudan devrait recevoir un soutien financier », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *