Skip to content
Microsoft cède sa participation dans AnyVision et finit par investir dans la reconnaissance faciale

PHOTO DE FICHIER: Le logo Microsoft est photographié avant le Mobile World Congress à Barcelone, en Espagne, le 24 février 2019. REUTERS / Sergio Perez / File Photo

(Reuters) – Microsoft Corp a déclaré vendredi qu'elle cédait sa participation dans la start-up israélienne de reconnaissance faciale AnyVision et qu'elle mettait à jour ses politiques afin de ne plus faire d'investissements minoritaires dans les entreprises qui vendent la technologie controversée.

Le géant du logiciel et du cloud basé à Redmond, dans le Washington, a également déclaré qu'une enquête avait révélé qu'AnyVision ne permettait pas un programme de surveillance de masse en Cisjordanie, comme l'ont rapporté certains médias.

Pourtant, Microsoft a déclaré qu'il pensait que le changement de politique était nécessaire.

"Pour Microsoft, le processus d'audit a renforcé les défis d'être un investisseur minoritaire dans une entreprise qui vend des technologies sensibles, car ces investissements ne permettent généralement pas le niveau de surveillance ou de contrôle que Microsoft exerce sur l'utilisation de sa propre technologie", ajoute-t-il. a déclaré dans un communiqué publié sur le site Internet de son fonds de capital-risque M12.

AnyVision, basé en dehors de Tel Aviv, a été examiné de près à la suite des informations du journal économique Haaretz TheMarker et de NBC News selon lesquelles sa technologie est utilisée pour surveiller les Palestiniens qui vivent en Cisjordanie occupée.

Microsoft avait engagé l'ancien procureur général américain Eric Holder pour enquêter sur ces allégations.

Rapports de Jeffrey Dastin à San Francisco et Munsif Vengattil à Bengaluru; Montage par Maju Samuel et David Gregorio

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.