Mehmooda Duke démissionne de son poste de président du Leicestershire avec effet immédiat | Nouvelles de cricket


Mehmooda Duke a démissionné de son poste de président du Leicestershire avec effet immédiat, affirmant que le cricket a été « déchiré » par la poursuite des allégations de racisme.

Elle était l’une des deux seules personnes issues de groupes ethniques minoritaires à occuper un tel rôle dans le cricket de première classe et devait démissionner de son poste en mars.

Duke, une avocate qui dirige son propre cabinet à Leicester, était également la seule femme présidente des 18 plus grands clubs du pays.

« Le cricket a été déchiré par les événements récents et je suis profondément attristé par la douleur ressentie par les individus au sein de notre jeu », a déclaré Duke dans un communiqué du club.

Le vice-président Jonathan Duckworth assumera le rôle de président par intérim jusqu’à l’AGA 2022 du club.

La démission anticipée de Duke intervient alors que le Conseil de cricket d’Angleterre et du Pays de Galles se prépare à publier un plan d’action en 12 points pour lutter contre le racisme.

Un sommet d’urgence des principaux décideurs du sport a eu lieu la semaine dernière, quelques jours après la comparution d’Azeem Rafiq devant le comité restreint du numérique, de la culture, des médias et du sport, où il a détaillé en détail ses propres expériences de racisme dans le cricket.

Duke, qui a été nommé président du Leicestershire en 2019, a ajouté: « Avec un nouveau leadership au niveau national et avec la détermination d’apprendre du passé récent et d’aller de l’avant, j’espère que le racisme et la discrimination seront éliminés des vestiaires, des terrains, et le jeu dans son ensemble, nous permettant de célébrer la diversité qui rend le cricket et le sport si formidables dans ce pays. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *