Skip to content

jeL'ancien ministre de l'Intérieur de l'Italie, Matteo Salvini, descendra dans les rues lundi dans le cadre d'une manifestation d'extrême-droite contre la décision du nouveau gouvernement de coalition de défaire sa politique de ligne dure.

La semaine dernière, les 21 membres du nouveau cabinet ont annoncé une approche plus douce de l'immigration lors de leur première réunion.

L’une de leurs premières démarches a été de contester les mesures anti-migrants introduites dans la région nord-est du Frioul Vénétie Julienne, fief du parti de la Ligue d'extrême droite de M. Salvini, les qualifiant de «discriminatoires».

M. Salvini a fait sombrer le gouvernement de coalition entre la Ligue et le Five Star Movement (5SM), le mois dernier. Son projet de revenir au poste de Premier ministre après des élections anticipées a été contrecarré par le 5SM qui a accepté de rejoindre une nouvelle coalition avec le Parti démocratique (PD), de centre gauche.

"Interpellé par le nouveau gouvernement", a répondu M. Salvini sur Twitter. "Cela ne nuit pas à Salvini, mais aux citoyens."

M. Salvini a utilisé son rôle au sein du gouvernement précédent pour promouvoir la position agressive de son parti contre l'Union européenne et mener une guerre contre les navires de charité sauvant des migrants en Méditerranée.

La nouvelle ministre de l’Intérieur, Luciana Lamorgese, technocrate non alignée, a la tâche délicate d’adapter le travail de M. Salvini sans abandonner les politiques qui ont fait de lui l’homme politique le plus populaire du pays, avec un soutien toujours supérieur à 30%.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *