Manifestations en Iran: 9 morts dans l’escalade des troubles alors que des manifestants mettent le feu à des postes de police et poignardent un responsable du régime

NOUVEAUVous pouvez désormais écouter les articles de Fox News !

Au moins neuf personnes ont été tuées alors que les manifestations contre le régime islamiste en Iran s’intensifiaient jeudi, des manifestants incendiant des bâtiments de la police et poignardant un responsable du régime.

Des milliers de manifestants se sont rassemblés à travers le pays après la mort en garde à vue de Mahsa Amini, qui a été arrêtée par la police des mœurs iranienne pour ne pas avoir porté de couvre-chef. Les manifestations sont devenues de plus en plus violentes dans les grandes villes comme Téhéran, où les postes de police et les véhicules ont pris feu.

Les manifestants ont également poignardé un membre du Basij, une organisation paramilitaire pro-gouvernementale, selon Reuters. Les médias d’État iraniens ont suggéré que le nombre de morts pourrait atteindre 17.

Le régime a cherché à apaiser les troubles en coupant l’accès aux médias sociaux dans plus d’une douzaine de villes, une décision qui a empêché le meurtre généralisé de manifestants lors de précédents troubles.

LA « POLICE DE LA MORALITÉ » D’IRAN ACCUSÉE D’AVOIR ASSASSINÉ UNE FEMME POUR NE PAS PORTER CORRECTEMENT LE HIJAB, CRÉANT DES PROTESTATIONS

Des manifestants scandent des slogans lors d’une manifestation contre la mort d’une femme détenue par la police des mœurs, dans le centre-ville de Téhéran, en Iran.
(Presse associée)

LE PRÉSIDENT IRANIEN AFFIRME QUE “L’AMÉRIQUE A FAIT PIED SUR L’ACCORD NUCLÉAIRE”, VEUT RELANCER L’ACCORD NUCLÉAIRE

Police iranienne a ouvert le feu mercredi sur des manifestants dans la région du nord-est de l’Iran, tuant cinq personnes. La minorité kurde d’Iran, qui compte environ 10 millions de personnes, vit dans la région, et Amini était elle-même kurde.

Des militantes kurdes brandissent des pancartes lors d'une manifestation contre la mort de l'Iranienne Mahsa Amini en Iran, sur la place des Martyrs au centre-ville de Beyrouth, le mercredi 21 septembre 2022.

Des militantes kurdes brandissent des pancartes lors d’une manifestation contre la mort de l’Iranienne Mahsa Amini en Iran, sur la place des Martyrs au centre-ville de Beyrouth, le mercredi 21 septembre 2022.
(AP Photo/Bilal Hussein)

Selon des groupes de défense des droits humains, deux des meurtres commis par la police auraient eu lieu dans la ville natale d’Amini, Saqez. Deux autres ont été tués dans la ville kurde de Divandarreh, et un cinquième aurait été tué dans la ville de Dehgolan, dans le nord-est du pays.

Des manifestants font du feu et bloquent la rue lors d'une manifestation contre la mort d'une femme détenue par la police des mœurs, dans le centre-ville de Téhéran, en Iran.

Des manifestants font du feu et bloquent la rue lors d’une manifestation contre la mort d’une femme détenue par la police des mœurs, dans le centre-ville de Téhéran, en Iran.
(Presse associée)

Les autorités iraniennes auraient rejeté la responsabilité de la mort d’Amini, affirmant qu’elle s’était simplement effondrée pendant sa détention et était tombée dans le coma. La famille d’Amini dit qu’ils ont trouvé des preuves de coups sur son corps quand ils sont arrivés à l’hôpital, cependant, et elle est rapidement décédée des suites de ses blessures.

CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR L’APPLICATION FOX NEWS

De nombreuses femmes manifestant après la mort d’Amini ont refusé de porter un foulard, certaines brûlant leur hijab dans la rue.