Lyon 30 – 12 Toulon

Le demi de mêlée lyonnais Baptiste Couilloud a marqué un essai et a été nommé homme du match alors que son équipe est entrée dans l’histoire à Marseille

Lyon a remporté vendredi son premier grand honneur depuis 89 ans et son tout premier titre européen, en remportant une victoire bien méritée 30-12 en finale de la Challenge Cup contre son rival français Toulon au Stade Vélodrome de Marseille.

Disputant leur première grande finale depuis mai 1933, lorsque la victoire sur le RC Narbonne à Bordeaux leur a valu le Championnat de France, Lyon a marqué grâce au demi de mêlée Baptiste Couilloud, au centre Pierre-Louis Barassi et à un essai de penalty, avec le demi extérieur Leo Berdeu ajoutant deux conversions et deux pénalités, et Charlie Ngatai une autre pénalité.

Toulon, qui a également perdu la finale de la Challenge Cup l’an dernier contre Bristol à Aix-en-Provence, cherchait à remporter la compétition secondaire européenne pour la première fois et à l’ajouter à ses trois victoires en Coupe des champions (2013, 2014, 2015) mais leur la performance était chargée d’erreurs et de prodigalité.

Le demi de mêlée Baptiste Serin et Cheslin Kolbe ont marqué leurs essais, dont un transformé par Louis Carbonel, mais en vérité la marge de victoire lyonnaise aurait bien pu être supérieure, l’ailier Davit Niniashvili plaçant bêtement son pied sur la ligne de ballon mort en plongeant pour marquer. en fin de première mi-temps.

Il ne faut pas le nier, le Lyon de Pierre Mignoni – qui part pour prendre la relève à Toulon la saison prochaine – a combiné une défense de dernier recours avec une superbe attaque fluide pour remporter une victoire émotionnelle.

Plus à venir…