L’Université de Hong Kong déclare que la statue du «Pilier de la honte» honorant les morts de la place Tiananmen doit tomber

L’Université de Hong Kong a déclaré qu’une statue rendant hommage aux victimes de la répression brutale de la Chine en 1989 contre les manifestants sur la place Tiananmen doit être retirée.

L’Alliance de Hong Kong à l’appui des mouvements patriotiques démocratiques de Chine, le groupe désormais dissous qui a conçu l’œuvre d’art, a déclaré avoir reçu une lettre de l’université pour retirer la statue d’ici mercredi prochain à 17 heures. selon Hong Kong Free Press.

L’université aurait déclaré que la décision était « basée sur la dernière évaluation des risques et des conseils juridiques » mais n’a pas fourni d’explications supplémentaires.

LA CHINE NOUS BASHE SUR UN SUB EN MER DE CHINE DU SUD APRÈS UNE COLLISION AVEC UN OBJET INCONNU

Si la statue de 26 pieds de haut, connue sous le nom de « pilier de la honte », n’est pas retirée à ce moment-là, la lettre indique que « la sculpture sera considérée comme abandonnée et l’université n’examinera aucune demande future de votre part concernant la sculpture , et l’Université traitera de la Sculpture au moment et de la manière qu’elle jugera appropriée sans autre préavis.

Le groupe en charge de la sculpture a déclaré que la demande était déraisonnable et qu’il était important pour la « mission sociale et la responsabilité historique » de l’école de maintenir la statue en place.

Le massacre de la place Tiananmen a eu lieu le 4 juin 1989 et a mis fin à des mois de manifestations étudiantes dans la Chine communiste. On pense que des centaines, voire des milliers de manifestants ont été tués lors de la violente répression de l’Armée populaire de libération.

Le massacre reste un sujet controversé en Chine alors que Pékin continue de réprimer tous les défis à sa souveraineté et de resserrer son emprise sur Hong Kong.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.