L’Ukraine se moque de la mobilisation partielle de la Russie sur Twitter

Kyiv –

Dimanche, le ministère ukrainien de la Défense a ridiculisé la mobilisation partielle de Moscou pour renforcer ses forces en Ukraine, publiant sur Twitter un mélange de vidéos sur les réseaux sociaux montrant des policiers russes frappant et arrêtant des hommes protestant contre l’appel.

La moquerie est survenue alors que les deux principaux législateurs russes ont exprimé leur inquiétude au sujet de la campagne, ordonnant aux responsables régionaux de résoudre les « excès » qui ont déclenché la colère du public, déclenché des manifestations et incité des hommes en âge de passer la frontière.

“La Russie a encore des restes d’une armée professionnelle” que l’armée ukrainienne “n’a pas encore détruite”, a déclaré le ministère ukrainien de la Défense dans un tweet en anglaisfaisant référence à la déroute ce mois-ci des forces russes d’une grande partie de la région nord-est de Kharkiv.

Notant des vidéos sur les réseaux sociaux montrant prétendument des conscrits russes évanouis à cause de trop de vodka, le tweet a poursuivi : « Nous savons aussi que bientôt ces « soldats » seront au front, et avec un tel amour pour l’alcool, ce sera plus facile pour eux. mourir sur notre terre.

Une vidéo intégrée dans le tweet montrait les tombes de soldats russes, une carte des plus de 8 500 kilomètres carrés (3 282 milles carrés) repris aux forces de Moscou, des troupes ukrainiennes en mouvement et des véhicules blindés russes détruits.

« Maintenant, ils ont commencé une « mobilisation partielle ». Comment ça va ?” la vidéo a continué avant de montrer un conscrit russe se cognant la tête contre le capot d’une voiture et le mélange de vidéos de la police russe réprimant les manifestants anti-mobilisation.

Des officiers casqués vêtus de noir sont vus matraquant et grouillant de manifestants, en éloignant l’un et en entraînant un autre.

Le mash-up a ensuite montré des conscrits russes partageant des boissons et s’évanouissant par terre.

“On dirait que nous allons “démobiliser” ces Russes plus tôt que prévu”, conclut le mash-up.


(Reportage par Jonathan Landay; Montage par Susan Fenton)