Actualités sportives | News 24

L’Ukraine fait de la politique avec des enfants après le boycott sportif – responsable russe

L’Ukraine s’est retirée du championnat du monde junior de Muay Thai après avoir appris que la Russie y participerait

La décision de l’équipe ukrainienne de se retirer du prochain championnat du monde de la jeunesse IFMA est malheureuse, a déclaré Tatyana Yefimova, directrice sportive de la Fédération russe de Muay Thai (RMF), qui a ajouté que cela entraînerait la punition d’enfants en raison de désaccords politiques.

La Russie participera à l’événement à venir malgré le fait que de nombreux sportifs du pays sont touchés par les sanctions imposées par diverses fédérations sportives à la suite de la campagne militaire russe – une situation qui a conduit au retrait de la délégation ukrainienne.

Mais selon Yefimova, la décision n’a d’autre but que de restreindre les opportunités offertes aux concurrents ukrainiens.

« Comment puis-je commenter cela ? C’est leur choix et nous ne pouvons que regretter qu’à leur avis cette décision aille aussi aux enfants», a déclaré Yefimova via TASS.

« La fédération internationale [IFMA] a clairement indiqué plus tôt que la politique devait être de la politique, mais que les enfants ne devaient pas en souffrir et c’est pourquoi ils ont autorisé la Russie et la Biélorussie à participer au tournoi international.

Cependant, la Biélorussie s’est également retirée de l’événement en invoquant des coûts prohibitifs.

Lire la suite

Attribuer des titres mondiaux sans les Russes est une discrimination – ministre des Sports

Yefimova a ajouté: “Nos athlètes participeront au tournoi sous le drapeau du [Russian Muay Thai] Fédération, car jusqu’à la fin de l’année, nous devons concourir sous un drapeau neutre dans un sens ou dans l’autre en raison d’une décision de l’Agence mondiale antidopage.

“Notre équipe adulte a été exclue du championnat du monde en mai, mais nous avons obtenu la permission d’inscrire notre équipe d’enfants [for the 2022 IFMA Youth World Championship].”

Yefimova a également noté que des garanties de sécurité ont été fournies aux participants russes, conformément à une lettre officielle reçue de la Fédération internationale des associations de Muay Thai.

Cela survient après que le Comité international olympique (CIO) a recommandé en février que les athlètes russes soient interdits de compétition internationale.

Dans une déclaration publiée sur un site Web officiel du gouvernement ukrainien, l’Ukraine a expliqué sa décision de se retirer du tournoi.

“Les athlètes des pays agresseurs ont été autorisés à participer au championnat du monde chez les juniors et les jeunes hommes sous la bannière de la Fédération internationale des associations de Muay Thai, malgré l’appel de la Fédération ukrainienne de boxe Muay Thai à exclure les représentants de la Fédération de Russie et de la République de Biélorussie de participer à des événements sportifs internationaux», lit-on dans le communiqué.

“En raison de cette position de la fédération internationale, l’équipe ukrainienne de boxe thaïlandaise Muay Thai refuse de participer au Championnat du monde, qui est prévu du 9 au 21 août 2022 à Kuala Lumpur (Malaisie).

“Dès les premiers jours de l’agression à grande échelle, la Fédération ukrainienne de boxe Muay Thai a exigé l’isolement complet des Russes et des Biélorusses des sports mondiaux et privé leurs athlètes du droit de participer aux compétitions internationales..”

LIRE LA SUITE: La Russie travaille sur de nouveaux formats sportifs BRICS – ministre