L’Ukraine et la Russie s’accusent d’avoir bombardé la centrale nucléaire de Zaporizhzhia

Moscou et Kyiv ont échangé samedi de nouvelles accusations de bombardements autour de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia sous contrôle russe en Ukraine, qui a été au centre des préoccupations internationales selon lesquelles les combats dans la région pourraient déclencher une catastrophe.

Zaporizhzhia, la plus grande centrale nucléaire d’Europe, est contrôlée par les forces russes depuis début mars. Le personnel ukrainien continue de l’exploiter et ces dernières semaines, les deux parties ont échangé la responsabilité des bombardements près de l’usine.

La société nucléaire ukrainienne Energoatom, l’agence de l’énergie, a déclaré que les troupes russes avaient de nouveau bombardé le terrain du complexe de la centrale au cours des dernières 24 heures.

“Les dégâts sont en cours d’évaluation”, a écrit Energoatom dans un communiqué sur Telegram.

Le ministère de la Défense de Moscou a accusé les forces ukrainiennes d’avoir bombardé le complexe de l’usine à trois reprises au cours des dernières 24 heures.

Reuters n’a pas pu vérifier le rapport sur le champ de bataille.

“Au total, 17 obus ont été tirés, dont quatre ont touché le toit du bâtiment spécial n°1, où sont entreposés 168 assemblages de combustible nucléaire américain Westinghouse”, a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

REGARDER | Certains habitants de Zaporizhzhia se préparent au pire :

Les habitants de Zaporizhzhia expriment leur peur et leur incertitude

Il a indiqué que 10 obus ont explosé près d’une installation de stockage à sec pour le combustible nucléaire usé et trois autres près d’un bâtiment qui abrite un stockage de combustible nucléaire frais. Il a déclaré que la situation de rayonnement à l’usine est restée normale.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a déclaré vendredi que la situation à Zaporizhzhia restait “très risquée” après que deux de ses six réacteurs aient été reconnectés au réseau à la suite de bombardements qui ont entraîné la déconnexion de la centrale nucléaire pour la première fois de son histoire.

Energoatom a déclaré vendredi soir que les deux réacteurs en fonctionnement de la centrale avaient été reconnectés au réseau et fournissaient à nouveau de l’électricité après avoir été complètement déconnectés jeudi.

Le ministère russe, dans son briefing quotidien, a également déclaré avoir détruit un important dépôt de munitions dans la région ukrainienne de Dnipropetrovsk qui contenait des systèmes de roquettes HIMARS de fabrication américaine et des obus pour obusiers M777.

L’armée de l’air russe a abattu un avion MiG-29 dans la région orientale de Donetsk, a indiqué le ministère, et détruit six autres dépôts de missiles et d’armes d’artillerie dans les régions de Donetsk, Mykolaïv et Kherson.