Skip to content

Riyad Mahrez de Manchester City en action lors du match de Premier League entre Manchester City et Huddersfield Town au stade Etihad le 19 août 2018 à Manchester, Royaume-Uni.

Michael Regan / Getty Images

L'Union des associations européennes de football (UEFA) a banni Manchester City de la Ligue des champions pendant deux saisons pour "graves infractions" au règlement financier.

Champion de l'année dernière de la Premier League anglaise, le club a également été condamné à une amende de 30 millions d'euros (33 millions de dollars) par l'UEFA. L'organisation a déclaré que le club "avait commis de graves infractions" aux règles de l'UEFA en matière de licences et au règlement sur le fair-play financier, notamment en "surévaluant ses revenus de parrainage dans ses comptes" pendant cinq ans.

Manchester City (également connue sous le nom de "Man City") a le droit de faire appel de l'interdiction. La Ligue des champions de l'UEFA est le tournoi le plus prestigieux du football professionnel et le deuxième au classement général après la Coupe du monde.

On estime que Man City est la cinquième équipe de football (soccer) la plus précieuse au monde avec 2,7 milliards de dollars, selon Forbes en 2019.

Le club appartient à City Football Group, une société holding appartenant à Abu Dhabi United Group, une société de capital-investissement détenue par Sheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan, vice-Premier ministre des Émirats arabes unis et membre de la famille royale d'Abu Dhabi. Sheikh Mansour est le demi-frère du président des Émirats arabes unis Khalifa bin Zayed Al Nahyan.

"Manchester City est déçue mais pas surprise par l'annonce faite aujourd'hui par la Chambre d'arbitrage de l'UEFA", a indiqué le club dans un communiqué.

Le club a également vivement critiqué le processus d'enquête de l'UEFA dans sa déclaration, affirmant que le processus était "imparfait et constamment divulgué", "il n'y avait donc aucun doute sur le résultat".

– L'Associated Press a contribué à ce rapport.