L’UE ouvre une enquête antitrust sur l’unité publicitaire de Google

Un logo à l’extérieur du Google Store Chelsea à New York, le 28 mai 2021.

Victor J. Bleu | Bloomberg | Getty Images

La Commission européenne, l’organe exécutif de l’UE, a ouvert mardi une nouvelle enquête sur Google pour déterminer si le géant de la technologie a favorisé ses propres services de technologie d’affichage en ligne et a donc enfreint les règles antitrust.

« Google collecte des données à utiliser à des fins publicitaires ciblées, vend des espaces publicitaires et agit également en tant qu’intermédiaire publicitaire en ligne. Google est donc présent à presque tous les niveaux de la chaîne d’approvisionnement pour la publicité display en ligne. Nous craignons que Google l’ait fait plus difficile pour les services de publicité en ligne concurrents de rivaliser dans la soi-disant pile de technologie publicitaire », a déclaré la vice-présidente exécutive de la Commission européenne Margrethe Vestager dans un communiqué.

Dans le cadre de la nouvelle enquête, la commission évaluera les restrictions que Google a imposées à la capacité des annonceurs, éditeurs et autres tiers à accéder aux données sur l’identité et le comportement des utilisateurs.

Un porte-parole de Google a déclaré par e-mail : « Des milliers d’entreprises européennes utilisent nos produits publicitaires pour toucher de nouveaux clients et financer leurs sites Web chaque jour. Elles les choisissent parce qu’elles sont compétitives et efficaces. Nous continuerons à nous engager de manière constructive avec la Commission européenne pour répondre à leurs questions et démontrer les avantages de nos produits aux entreprises et aux consommateurs européens. »

L’annonce marque le début officiel d’une évaluation complète du comportement de Google dans l’espace publicitaire sans date limite fixée pour son achèvement. Il s’ajoute également à une liste de sondes et d’amendes qui ont eu lieu sur le marché européen ces dernières années.

Plus tôt ce mois-ci, l’autorité française de la concurrence a condamné Google à une amende de 220 millions d’euros (262 millions de dollars) pour avoir abusé de son pouvoir de marché dans le secteur de la publicité en ligne.

La commission a également infligé une amende de 1,49 milliard d’euros à Google en mars 2019 pour violation des règles antitrust. À l’époque, l’institution basée à Bruxelles avait déclaré que la firme américaine avait imposé des clauses restrictives dans les contrats avec des sites Web tiers qui empêchaient les concurrents de Google de placer leurs annonces de recherche sur ces sites.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments