L’UE fixe une condition pour débloquer les avoirs de la Russie

Le haut responsable du bloc déclare que l’argent devrait être conservé jusqu’à ce que Moscou aide “volontairement” à reconstruire l’Ukraine

Les avoirs gelés de la Banque centrale de Russie peuvent être détenus comme “une garantie” jusqu’à ce que Moscou accepte de participer à la reprise économique de l’Ukraine, a déclaré samedi le commissaire à la justice de l’Union européenne (UE), Didier Reynders.

Les pays occidentaux ont saisi des actifs russes dans le cadre des sanctions radicales imposées à Moscou après le lancement d’une opération militaire dans l’État voisin en février.

“De mon point de vue, il est au moins possible de conserver ces 300 milliards d’euros (299 milliards de dollars) comme garantie jusqu’à ce que la Russie participe volontairement à la reconstruction de l’Ukraine”, Reynders a déclaré aux médias allemands.

Lire la suite

Saisir, pas geler : l’UE présente des plans pour les actifs russes

Les responsables ukrainiens ont exigé que tous les actifs russes bloqués soient utilisés pour reconstruire le pays après la guerre. Reynders a déclaré que l’UE avait gelé 17 milliards d’euros supplémentaires (16,9 milliards de dollars) d’actifs appartenant à “Oligarchies et entités russes.”

« Si l’UE saisit l’argent des entreprises criminelles, il est possible de le transférer à un fonds d’indemnisation pour l’Ukraine. Cependant, cette somme est loin d’être suffisante pour financer la reconstruction », a déclaré le responsable de l’UE.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré mardi que l’objectif ultime du bloc était de confisquer les actifs russes, mais, pour ce faire, un cadre juridique doit être établi.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré jeudi que la confiscation potentielle équivaudrait à un vol et a promis des représailles.