Skip to content
L'UE approuve une aide d'État de 3,2 milliards d'euros pour la recherche sur les batteries

FIEL PHOTO: Un drapeau européen est vu devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles, Belgique le 6 novembre 2019. REUTERS / Yves Herman

BRUXELLES (Reuters) – La Commission européenne a approuvé lundi 3,2 milliards d'euros (3,53 milliards de dollars) d'aides d'État de sept pays de l'Union européenne pour la recherche et l'innovation dans le domaine des batteries.

L'approbation concerne des projets en Belgique, en Finlande, en France, en Allemagne, en Italie, en Pologne et en Suède pour soutenir la recherche et l'innovation dans le domaine prioritaire européen commun des batteries.

Les 3,2 milliards d'euros de financement public devraient débloquer 5 milliards d'euros supplémentaires d'investissements privés. L'achèvement de l'ensemble du projet est prévu pour 2031.

"La production de batteries en Europe présente un intérêt stratégique pour notre économie et notre société en raison de son potentiel en termes de mobilité propre et d'énergie, de création d'emplois, de durabilité et de compétitivité", a déclaré Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive chargée de la concurrence.

"L'aide approuvée garantira la réalisation de cet important projet sans fausser indûment la concurrence", a-t-elle déclaré.

La Commission a déclaré que le projet impliquait une recherche et un développement «ambitieux et risqués» tout au long de la chaîne de valeur des batteries, depuis l'extraction et le traitement des matières premières, la production de matériaux chimiques avancés, la conception des cellules et modules de batterie et leur intégration dans des systèmes intelligents, jusqu'à la recyclage et réutilisation des piles usagées.

Rapport de Jan Strupczewski; édité par Philip Blenkinsop

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *