Dernières Nouvelles | News 24

L’UE accepte de donner à l’Ukraine 1,6 milliard de dollars provenant des avoirs gelés de la Russie — RT World News

Les fonds serviront principalement à financer l’effort de guerre de Kiev, a déclaré la chef de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

L’Union européenne a accepté de libérer les bénéfices de la Russie « actifs immobilisés » et de les utiliser pour soutenir Kiev contre Moscou, a annoncé mardi la chef de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Le bloc a accepté un nouveau programme d’aide à l’Ukraine, qui comprend 1,9 milliard d’euros (2 milliards de dollars) provenant de la facilité de l’UE pour l’Ukraine, ainsi que quelque 1,5 milliard d’euros (1,6 milliard de dollars) de bénéfices exceptionnels. « générés à partir des actifs russes immobilisés. »

Les fonds devraient être alloués d’ici la fin juillet, a annoncé von der Leyen lors de la conférence sur la relance de l’Ukraine à Berlin.

« Environ 1,5 milliard d’euros provenant des bénéfices exceptionnels seront disponibles en juillet : 90 % de ces fonds iront à la défense, 10 % à la reconstruction. Et plus tard cette semaine, lors du sommet du G7, nous discuterons plus en détail de la manière dont l’Ukraine peut bénéficier encore plus rapidement des revenus des actifs russes immobilisés. » dit-elle.

Le responsable a rejeté les inquiétudes concernant les implications potentielles de cette décision pour le système financier mondial, insistant sur le fait que le bloc l’a fait. « conformément au droit international et tout en garantissant la stabilité des marchés financiers ».





Jusqu’à présent, aucun des partisans occidentaux de Kiev n’a choisi de saisir eux-mêmes les avoirs gelés, diverses préoccupations juridiques ayant été exprimées à plusieurs reprises concernant cette éventuelle décision. La semaine dernière, le Fonds monétaire international (FMI) a réitéré sa position selon laquelle une telle décision doit reposer sur une base juridique très solide.

« Nous avons exprimé notre position clairement et publiquement, à savoir que ce qui est important pour nous, pour le FMI, c’est que toutes les mesures prises aient des fondements juridiques suffisants et qu’elles ne compromettent pas le fonctionnement du système monétaire international. Cette position est donc claire et nous l’avons exprimée publiquement à plusieurs reprises. » » a déclaré la porte-parole du FMI, Julie Kozack, lors d’une conférence de presse.

Moscou a à plusieurs reprises interpellé l’Occident collectif sur le gel des avoirs souverains russes, avertissant que toute tentative de les saisir entraînerait une réponse réciproque, les actifs, les biens et les entreprises des entreprises occidentales en Russie devant en payer le prix. de leurs gouvernements.

Lien source