Skip to content

Secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg a déclaré vendredi que l'alliance reconnaissait les défis posés par la Chine mais ne souhaitait pas "créer de nouveaux adversaires".

"Ce que nous voyons, c'est que la puissance montante de la Chine modifie son rapport de force mondial. L'augmentation de la Chine – la montée de l'économie, la montée des forces armées – offre certaines opportunités mais également de sérieux défis", a déclaré lundi à St John Stoltenberg.

Le secrétaire général de l'OTAN note que la Chine a récemment affiché «des capacités militaires modernes, y compris des missiles intercontinentaux à longue portée pouvant atteindre l'Europe et l'Amérique du Nord», présentant à l'alliance un dilemme de sécurité. Alors que M. Stoltenberg a précisé que l'OTAN ne s'impliquerait pas dans une région comme la mer de Chine méridionale, il a noté que la Chine s'était davantage engagée au sein de l'Europe.

"Nous les voyons en Afrique, nous les voyons dans l'Arctique, nous les voyons dans le cyberespace et la Chine dispose désormais du deuxième budget le plus important du monde pour la défense."

Les 29 pays membres de l’Alliance n’ont pas dégagé de consensus stratégique sur leur positionnement stratégique vis-à-vis de la Chine, que ce soit sur le plan économique ou stratégique.

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *