Lors du briefing de Nikola, un responsable de la SEC pose une question sur Elon Musk

Le fondateur de SpaceX et PDG de Tesla, Elon Musk, le regarde visiter le chantier de construction de la gigafactory de Tesla à Gruenheide, près de Berlin, en Allemagne, le 17 mai 2021.

Michèle Tantussi | Reuters

Lors d’une conférence de presse de la Securities and Exchange Commission jeudi concernant des accusations de fraude contre le fondateur de Nikola, Trevor Milton, un membre de la presse a demandé au nouveau directeur de l’application de l’agence, Gurbir S. Grewal, si les régulateurs financiers pouvaient jeter un « deuxième regard » sur les déclarations d’Elon. Musk a parlé de Tesla ou de ses produits sur Twitter.

« Vous avez fait référence à des PDG faisant des déclarations sur les réseaux sociaux faisant des déclarations sur leurs produits », a demandé le journaliste, qui ne s’est pas identifié. « Elon Musk a fait un certain nombre de déclarations, dont certaines se sont avérées fausses, sur Twitter. Allez-vous revoir les déclarations de M. Musk sous cette administration ou est-ce quelque chose que vous avez suivi de près ? »

Grewal a refusé de parler spécifiquement de toute enquête ou question au-delà de la plainte de Trevor Milton de la SEC. Cependant, il a noté que : « Quelles que soient les méthodes utilisées par les dirigeants d’entreprise, nous les tiendrons responsables des déclarations matériellement fausses qu’ils font, en particulier dans les cas où les investisseurs sont blessés, comme cela est allégué ici. »

L’habitude de Musk de diffuser des informations sur les produits et d’autres informations sur l’entreprise sur Twitter a inspiré les fans et les critiques à suivre tous ses interaction sur Twitter, et ses nombreux promesses et prédictions partagé là-bas. Ces déclarations ont parfois mis Musk et la société dans l’eau chaude.

Dans le cadre de ses divulgations de risques dans le plus récent de Tesla dépôt des résultats trimestriels, la société a rappelé aux actionnaires qu’elle avait déjà fait l’objet d’une enquête de la SEC sur les tweets de Musk dans lesquels il avait déclaré qu’il prévoyait de privatiser son constructeur de véhicules électriques à 420 $ l’action et que le financement était garanti. Tesla et la SEC ont conclu un accord de règlement sur cette question initialement en septembre 2018 et ont conclu un accord de règlement révisé en avril 2019.

La SEC a également enquêté sur les déclarations de Tesla sur les taux de production du modèle 3 – cette enquête a été résolue en décembre 2019, selon le dossier – et a « délivré une assignation à comparaître pour obtenir des informations concernant certaines données financières et certains contrats, y compris les accords de financement réguliers de Tesla ».

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments