Skip to content

Copyright de l’image
Maybelline

Le géant des cosmétiques L’Oréal introduit des bacs de recyclage de maquillage dans 1000 magasins au Royaume-Uni dans un souci environnemental.

Sa marque Maybelline et sa société de recyclage TerraCycle installeront les points de recyclage dans les succursales de Tesco, Boots, Sainsbury’s et Superdrug.

Le patron britannique de L’Oréal a déclaré que l’entreprise souhaitait «montrer la voie» en créant des habitudes de recyclage de produits de beauté.

Mais Greenpeace a déclaré que sans réduire la production de plastique à usage unique, les entreprises « ne peuvent pas prétendre qu’elles en font assez ».

À partir de jeudi, les consommateurs peuvent déposer des produits de maquillage vides de n’importe quelle marque dans les bacs de recyclage des magasins Tesco et Superdrug participants, qui peuvent être trouvés en ligne.

Boots et Sainsbury’s suivront à la fin du mois de septembre.

  • Selfridges va proposer la location de vêtements dans une démarche environnementale
  • Morrisons envisage d’abandonner tous les «  sacs à vie  » pour le papier

Les compacts, les palettes de fards à paupières, les tubes de fond de teint ou anti-cernes, le mascara, l’eyeliner et les produits pour les lèvres seront acceptés, mais pas les pinceaux de maquillage, les vernis à ongles et les aérosols.

Les articles usagés seront collectés dans les magasins, triés, nettoyés et recyclés en granulés de plastique, qui pourront être utilisés pour fabriquer d’autres produits, comme le mobilier d’extérieur.

Des chaînes telles que The Body Shop et le spécialiste des soins de la peau Kiehl’s – également propriété de L’Oréal – offrent déjà des récompenses aux clients pour renvoyer des produits vides dans les magasins pour être recyclés.

Vismay Sharma, directeur national de L’Oréal au Royaume-Uni et en Irlande, a déclaré à la BBC que l’entreprise avait «la capacité d’avoir un impact à échelle réelle».

Copyright de l’image
MAYBELLINE

Légende

Les bacs de recyclage seront introduits dans 1000 magasins britanniques

Près de la moitié des maquilleurs ne savaient pas que le recyclage des produits de beauté était possible, selon une récente enquête menée auprès de plus de 1000 consommateurs par Maybelline.

Interrogé sur ce qui différencie le nouveau programme «Make-up Not Make Waste» de Maybelline et TerraCycle des autres programmes similaires, Stephen Clarke, responsable des communications chez TerraCycle, a déclaré que le nombre de magasins participants signifiait qu’il serait plus facile pour les consommateurs de recycler leurs achats de produits de beauté.

Il a également déclaré que l’entreprise pouvait recycler des matériaux mixtes, tels que des compacts avec des miroirs, ainsi que des articles de beauté avec des pompes et des déclencheurs, ce que les conseils locaux ne feront pas nécessairement.

‘Endommager notre planète’

Cependant, le groupe de campagne environnementale Greenpeace a déclaré que « le recyclage ne nous mènera jamais si loin ».

Will McCallum, responsable des océans chez Greenpeace UK, a déclaré: « Compte tenu du torrent presque quotidien de recherches révélant à quel point la pollution plastique endommage notre planète, il est frustrant de voir un grand producteur de plastique comme l’industrie du maquillage ne pas s’engager à réduire son empreinte plastique globale.

« Sans plans d’action pour évoluer vers des emballages réutilisables et réduire la production de plastique à usage unique, les entreprises ne peuvent pas prétendre en faire assez. »

Plus de 120 milliards d’unités d’emballage sont produites chaque année dans le monde par la seule industrie cosmétique, selon la campagne Zero Waste Week.

L’Oréal a déclaré à la BBC que sa consommation mondiale de plastique s’élevait à 137000 tonnes en 2019.

La société de cosmétiques s’est engagée à ce que 100% de ses emballages en plastique soient rechargeables, réutilisables, recyclables ou compostables d’ici 2025.

M. Sharma a également déclaré que l’entreprise consacrait 50 millions d’euros (45,4 millions de livres sterling) à des investissements dans des projets de recyclage ou liés aux déchets plastiques.