Skip to content

Les passagers portant des masques de protection voyagent à bord d'un train exploité par MTR Corp. à Hong Kong le mardi 4 février 2020.

Paul Yeung | Bloomberg via Getty Images

Opérateur ferroviaire de Hong Kong MTR était déjà sous le choc de sa pire performance financière en 2019, après des mois de protestations. Maintenant, avec l'épidémie de coronavirus qui se propage dans le monde entier, 2020 s'annonce comme une autre année difficile – mais son PDG est convaincu que son entreprise sera "résiliente" dans les mois à venir.

"2019 a été l'année la plus difficile des 40 ans d'histoire de MTR … notre entreprise de transport a gravement souffert des troubles sociaux et bien sûr, avec la récente épidémie de coronavirus", a déclaré Jacob Kam, PDG de MTR Corporation, à "Squawk" de CNBC. Box Asia "vendredi.

Cependant, Kam a ajouté: "Nous pensons que, dans l'ensemble, notre entreprise est résiliente, une grande partie de notre activité concerne les activités économiques essentielles quotidiennes de la population de Hong Kong, nous pensons donc que nous avons un portefeuille équilibré."

Le bénéfice net de MTR a diminué de 26% en 2019, à 1,53 milliard de dollars, même si le chiffre d'affaires total a bondi de 1,1%. Sur la base de comptes préliminaires, l'impact de l'épidémie de coronavirus au cours des 2 premiers mois de 2020 a également fait chuter le bénéfice net de 1,3 milliard de dollars de Hong Kong (167 millions de dollars), a déclaré MTR dans un communiqué de presse.

À partir de 2020, Hong Kong – comme le reste du monde – a été confrontée à de nouveaux défis liés à l'épidémie de COVID-19, qui a tué plus de 3 600 personnes et rendu malade au moins 106 000 personnes. Au 10 mars, Hong Kong avait enregistré 115 cas confirmés de coronavirus et trois décès, selon le dernier rapport de situation de l'Organisation mondiale de la santé.

Dans la seconde moitié de En 2019, en raison des troubles sociaux qui ont entraîné le vandalisme des gares et la suspension des services, le nombre de passagers de MTR a chuté de plus de 11%. Malgré une certaine reprise des chiffres de janvier, l'épidémie de coronavirus est devenue un double coup dur.

MTR a vu une réduction supplémentaire de 40 à 50% de l'achalandage depuis l'épidémie de virus.

Alors que les gens reprenaient confiance pour reprendre le travail et partir en voyage d'agrément, il semble y avoir une reprise du nombre de passagers, a déclaré Kam. Cependant, il a qualifié que c'était encore "les premiers jours".

Dans le cadre des mesures de secours pour aider les Hongkongais à traverser les moments difficiles, MTR a introduit un gel des tarifs pour le reste de l'année, ainsi que des réductions de loyer pour les petites et moyennes entreprises.

Dans le but de maintenir Hong Kong en mouvement, l'opérateur ferroviaire a également maintenu des services de train réguliers – à l'exception de quelques "petits ajustements" apportés aux horaires des trains en période de pointe et à faible volume de passagers, a ajouté Kam.

Plutôt que de suspendre les lignes dans l'épidémie actuelle, MTR envisage également d'introduire de nouvelles lignes, selon Kam.

"Nous avons ouvert de nouvelles lignes en Chine continentale, en Australie, à Macao et bien sûr à Hong Kong au cours des derniers mois. Et nous allons ouvrir de nouvelles lignes et nous avons de nouvelles activités dans les années à venir."