Skip to content
L'OMS met en garde contre un «deuxième pic» dans les zones où le COVID-19 diminue

PHOTO DE DOSSIER: Mike Ryan, directeur exécutif de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), assiste à une conférence de presse aux Nations Unies à Genève, en Suisse, le 3 mai 2019. REUTERS / Denis Balibouse

GENÈVE (Reuters) – Les pays où les infections à coronavirus sont en baisse pourraient encore faire face à un "deuxième pic immédiat" s'ils abandonnaient trop tôt les mesures pour stopper l'épidémie, a annoncé lundi l'Organisation mondiale de la santé.

Le monde est toujours au milieu de la première vague de l'épidémie de coronavirus, a déclaré le Dr Mike Ryan, chef des urgences de l'OMS, lors d'un briefing en ligne, notant que si les cas diminuent dans de nombreux pays, ils continuent d'augmenter en Amérique centrale et du Sud, en Asie du Sud et en Afrique .

Ryan a déclaré que les épidémies se produisent souvent par vagues, ce qui signifie que les épidémies pourraient revenir plus tard cette année dans les endroits où la première vague s'est apaisée. Il était également possible que les taux d'infection augmentent à nouveau plus rapidement si les mesures visant à arrêter la première vague étaient levées trop tôt.

«Lorsque nous parlons d'une deuxième vague de façon classique, ce que nous entendons souvent, c'est qu'il y aura une première vague de la maladie en elle-même, puis elle se reproduira des mois plus tard. Et cela peut être une réalité pour de nombreux pays dans un certain nombre de mois », a déclaré Ryan.

«Mais nous devons également être conscients du fait que la maladie peut survenir à tout moment. Nous ne pouvons pas faire d'hypothèses simplement parce que la maladie est en train de baisser, elle va continuer à baisser et nous avons encore quelques mois pour nous préparer à une deuxième vague. Nous pouvons avoir un deuxième pic dans cette vague. »

Il a déclaré que les pays d'Europe et d'Amérique du Nord devraient «continuer à mettre en place les mesures de santé publique et sociales, les mesures de surveillance, les mesures de dépistage et une stratégie globale pour s'assurer que nous continuons sur une trajectoire descendante et que nous n'avons pas de deuxième pic. "

De nombreux pays européens et États américains ont pris des mesures au cours des dernières semaines pour lever les mesures de verrouillage qui ont freiné la propagation de la maladie mais causé de graves dommages aux économies.

Reportage d'Emma Farge; Écriture de Peter Graff; édité par John Stonestreet

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.

style="display:block" data-ad-client="ca-pub-5390986774482540" data-ad-channel="" data-ad-slot="" data-ad-format="auto">