Actualité du moment | News 24

L’Occident doit respecter les sanctions russes, selon le Premier ministre ukrainien

Le Premier ministre ukrainien Denys Shmyhal a déclaré que l’Occident ne devait pas céder aux pressions russes pour assouplir les sanctions afin de relancer le flux des exportations agricoles.

La Russie a proposé de lever son occupation de plusieurs mois des ports ukrainiens de la mer Noire pour rétablir la circulation régulière des céréales et d’autres produits, tels que le maïs et l’orge – des produits dont dépendent les pays les plus pauvres d’Afrique du Nord, d’Asie et du Moyen-Orient.

Shmyhal a déclaré à Power Play de CTV News Channel que cela ne ferait qu’alimenter la guerre russe en Ukraine.

“Tant que la guerre en Ukraine se poursuit, il est impossible d’arrêter les sanctions parce que les sanctions cessent de remplir le budget russe, à partir duquel ils financent le terrorisme et les atrocités de guerre ici”, a-t-il allégué lors de l’interview de jeudi.

Au lieu de cela, Shmyhal appelle les Nations Unies à créer des corridors protégés dans la mer Noire pour faire sortir les produits.

Il y a environ 22 millions de tonnes de céréales dans des silos en Ukraine et le temps presse pour les expédier avant que la nouvelle récolte du pays ne soit prête. Depuis le 24 février, le pays doit compter sur des transports terrestres moins efficaces pour déplacer ses produits agricoles.

Il y a quelques semaines, le gouvernement canadien a déclaré qu’il était prêt à envoyer des navires dans les ports roumains pour aider à exporter le blé ukrainien.

« Nous sommes là-dessus. Nous sommes en mode solution et c’est la contribution du Canada pour s’assurer que nous participons à cette grande mission de libération du blé ukrainien », a déclaré la ministre des Affaires étrangères Mélanie Joly aux journalistes après des rencontres avec ses homologues du G7 et de l’UE en Allemagne et en Belgique le 16 mai.

Ses remarques faisaient suite à l’avertissement du ministre du Développement international, Harjit Sajjan, selon lequel la Russie retient délibérément les exportations afin de pouvoir blâmer à tort les pays occidentaux pour avoir créé une crise alimentaire mondiale.

On a également demandé à Shmyhal si l’Ukraine devait concéder des territoires aux Russes pour tenter de résoudre la guerre, comme l’ont recommandé certains dirigeants mondiaux.

« Il est impossible pour notre nation de commercer avec la Russie et de dire, prenez des territoires mais ne nous touchez pas. Ils ont une autre raison, ils ne sont pas intéressés par le territoire, ils sont intéressés à tuer des Ukrainiens », a-t-il dit.

« Nous nous battrons, nous entrerons, et notre gloire sera dans [the] moment où les derniers Russes quittent notre territoire.


Avec des fichiers de La Presse canadienne et Reuters.

___


Entrer en contact


Avez-vous des questions sur l’attaque contre l’Ukraine ? E-mail [email protected]

  • Veuillez inclure votre nom, votre emplacement et vos coordonnées si vous souhaitez parler à un journaliste de CTV News.
  • Vos commentaires peuvent être utilisés dans une histoire de CTVNews.ca.