Skip to content

L'Irlande accélérera la réouverture prudente de son économie, la quatrième et dernière phase d'assouplissement devant commencer le 20 juillet, trois semaines plus tôt que prévu, a annoncé vendredi le Premier ministre par intérim Leo Varadkar.

Cette décision devrait faire de l'Irlande une destination de vacances plus attrayante pour des centaines de Britanniques, car elle est spécifiquement exemptée de la législation de quarantaine de 14 jours qui doit entrer en vigueur lundi.

Face à la pression croissante des entreprises pour accélérer l'un des plans de réouverture les plus conservateurs d'Europe, Varadkar a également confirmé que l'Irlande passerait à la phase deux la semaine prochaine.

Selon le calendrier révisé, les grands détaillants seront autorisés à reprendre leurs activités à partir de lundi, les centres commerciaux à partir du 15 juin et les hôtels d'ici la fin du mois, le tout en avance sur le calendrier. La phase finale, qui comprend la réouverture des pubs qui ne servent pas de nourriture, commencera le 20 juillet au lieu du 10 août.

"Pourquoi est-ce maintenant le bon moment? Parce que les données vont dans la bonne direction", a déclaré Varadkar lors d'une conférence de presse, faisant référence à une baisse constante du nombre de cas, d'hospitalisations et de décès.

L'Irlande a signalé 1 664 décès liés à 25 000 cas de COVID-19, la maladie pulmonaire causée par le nouveau coronavirus.