Skip to content

jeRan a violé l'un des tests centraux de l'accord nucléaire de 2015 en dépassant la limite de ses stocks d'uranium enrichi, ont affirmé les médias officiels.

L’agence de presse FARS a rapporté lundi que la République islamique d’Iran avait procuré plus de 300 kilogrammes d’uranium faiblement enrichi, une première étape dans la fabrication du matériel nécessaire à la construction d’une bombe atomique.

L’Organisation iranienne de l’énergie atomique (AEOI) a averti la semaine dernière que la limite serait bientôt dépassée après des mois de tensions accrues avec les États-Unis.

Le président Donald Trump a sorti les États-Unis de l'accord sur le nucléaire signé avec l'Iran aux côtés de la Grande-Bretagne, de la France, de la Chine, de l'Allemagne et de la Russie, en réclamant des restrictions plus strictes.

Alors que les États-Unis ont unilatéralement renforcé les sanctions imposées au régime, l'Iran a été accusé de saboter des pétroliers dans le détroit d'Ormuz et d'avoir abattu un drone américain le 21 juin.

Le président iranien Hassan Rouhani a donné 60 jours aux puissances européennes désireuses de maintenir l'accord nucléaire en vie afin de trouver un moyen d'éviter les sanctions imposées par Washington aux ventes de pétrole iranien. net.

Mais les progrès ont été lents et le dépassement de la limite était attendu vendredi dernier.

L'uranium faiblement enrichi contient de 3 à 4% de l'isotope le plus fissile, l'U-235.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *