Skip to content
L'Iran est prêt à négocier mais pas si les négociations signifient une capitulation, a déclaré le président iranien

DOSSIER DE PHOTO: Le président iranien Hassan Rouhani prend la parole lors d'une réunion avec les chefs de tribus à Kerbala, en Irak, le 12 mars 2019. REUTERS / Abdullah Dhiaa Al-Deen / Fiche photo

GENEVE (Reuters) – L'Iran est prêt pour des négociations "juste" mais pas si elles impliquent une capitulation, a déclaré mercredi le président iranien, Hassan Rouhani, sans préciser les discussions qu'il envisageait.

Rouhani semblait faire référence à d'éventuelles négociations avec les États-Unis. Le président américain Donald Trump s'est retiré d'un accord historique conclu en 2015 avec l'Iran dans le domaine nucléaire, mais a déclaré qu'il était prêt à tenir des pourparlers avec la République islamique.

"Tant que j'ai la responsabilité des tâches exécutives du pays, nous sommes tout à fait prêts pour des négociations justes, légales et honnêtes afin de résoudre les problèmes", a déclaré Rouhani, selon son site officiel.

"Mais en même temps, nous ne sommes pas prêts à nous asseoir à la table de la reddition sous le nom de négociations."

Reportage de Babak Dehghanpisheh; Édité par Gareth Jones

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *