Skip to content

jeRan a annoncé dimanche qu'il commencerait à enrichir de l'uranium au-delà du niveau convenu dans un accord sur le nucléaire en 2015 à désintégration rapide.

"Dans quelques heures, le processus technique prendra fin et l'enrichissement au-delà de 3,67% commencera", a déclaré Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, lors d'une conférence de presse en direct.

En mai, exactement un an après que les États-Unis eurent annoncé leur retrait de l’accord, le président iranien Hassan Rouhani avait annoncé son intention de renforcer sa production d’uranium enrichi au-delà des limites convenues dans l’accord.

La brèche a été confirmée il y a une semaine lorsque l'Iran a déclaré qu'il avait dépassé le plafond de 300 kg de son stock d'uranium enrichi.

Le dernier développement permettra à l’Iran d’enrichir de l’uranium au-delà de la limite de 3,67% de matières fissiles convenue dans le pacte de 2015.

M. Kamalvandi a déclaré que le déménagement était destiné à l'enrichissement d'uranium destiné à être utilisé dans sa centrale de Bushehr, à hauteur de 5%. "Nous sommes pleinement prêts à enrichir de l'uranium à n'importe quel niveau et avec n'importe quelle quantité", a-t-il déclaré.

Avant l'accord, l'Iran enrichissait l'uranium à 20%, ce qui est encore bien en deçà des quelque 90% nécessaires à la fabrication d'armes nucléaires.

Au cours de la conférence, de hauts responsables iraniens ont déclaré que Téhéran continuerait à respecter ses engagements dans cet accord tous les 60 jours, à moins que les signataires restants du pacte, notamment le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, la Chine et la Russie, ne prennent des mesures pour protéger le pays. pays de sanctions américaines élargies.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *