DUBAÏ, Émirats arabes unis (AP) – Un irano-américain de 85 ans détenu par l’Iran a quitté le pays mercredi pour Oman, ont rapporté les médias officiels.

L’agence de presse publique IRNA a publié une vidéo de Baquer Namazi montant à bord d’un avion de la Royal Oman Air Force, apparemment à Téhéran.

Il a déclaré que Namazi avait quitté le pays mercredi.

Téhéran a déclaré mardi soir qu’Oman avait remercié le gouvernement iranien d’avoir “livré” Namazi à Mascate.

Namazi, un ancien fonctionnaire de l’UNICEF, a été placé en résidence surveillée pour des raisons médicales en 2018, mais il a été empêché de quitter l’Iran malgré les appels de sa famille pour qu’il voyage pour subir une chirurgie cardiaque d’urgence après avoir subi de multiples hospitalisations.

En octobre dernier, il a subi une intervention chirurgicale en Iran pour dégager un blocage dans une artère du cerveau que sa famille et ses partisans ont décrit comme mettant sa vie en danger.

Namazi a été arrêté alors qu’il se rendait à Téhéran pour rendre visite à son fils incarcéré Siamak Namazi, un cadre de l’énergie de 49 ans. Les forces de sécurité avaient arrêté le fils, partisan de liens plus étroits entre l’Iran et l’Occident, des mois plus tôt alors qu’il se rendait en Iran pour un voyage d’affaires.

Les deux Namazis ont été condamnés à 10 ans de prison en Iran pour ce que les États-Unis et l’ONU disent être de fausses accusations d’espionnage.

The Associated Press