Skip to content
L'Irak en contact avec l'OPEP + pour discuter de la chute des prix du pétrole: le ministère

PHOTO DE DOSSIER: Le ministre irakien du Pétrole Thamir Abbas Al Ghadhban réagit à l'égard des journalistes à son arrivée pour une réunion de l'OPEP et NON-OPEP à Vienne, en Autriche, le 2 juillet 2019. REUTERS / Lisi Niesner

BAGDAD (Reuters) – L'Irak est en contact avec d'autres membres de l'OPEP + pour discuter des moyens de stopper l'effondrement des prix du pétrole, a déclaré mardi le ministère du Pétrole, ajoutant que les marchés d'inondation n'étaient pas dans le meilleur intérêt des pays producteurs.

"Le ministère (du pétrole) est en contact avec des membres à l'intérieur et à l'extérieur de l'OPEP pour discuter des moyens de prévenir la détérioration des prix du pétrole", a déclaré le ministre irakien du Pétrole Thamir Ghadhban dans un communiqué.

Un porte-parole du ministère a déclaré que l'inondation des marchés pétroliers n'était pas dans le meilleur intérêt des pays producteurs et qu'une guerre des prix pour acquérir une plus grande part de marché ne servait pas les pays producteurs.

Reportage d'Ahmed Rasheed; édité par Ulf Laessing et Jason Neely

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.