L’incendie d’une église égyptienne fait au moins 41 morts et 14 blessés

LE CAIRE –

Un incendie a ravagé une église dans la capitale égyptienne du Caire dimanche, envoyant d’énormes quantités de fumée noire épaisse dans l’air alors que les fidèles adoraient, tuant au moins 41 personnes et en blessant 14, a déclaré l’Église copte.

La cause de l’incendie de l’église Abu Sefein dans le quartier populaire d’Imbaba n’était pas connue dans l’immédiat. Une première enquête a fait état d’un court-circuit électrique, selon un communiqué de la police.

Le ministre de la Santé du pays a blâmé la fumée et une bousculade alors que les gens tentaient de fuir l’incendie pour avoir causé les décès. Ce fut l’une des pires tragédies d’incendie en Égypte ces dernières années.

Des images diffusées en ligne montraient des meubles brûlés, notamment des tables et des chaises en bois. Des pompiers ont été vus éteindre l’incendie tandis que d’autres transportaient des victimes vers des ambulances.

L’Église copte a cité des responsables de la santé en faisant état du bilan des victimes. L’incendie s’est déclaré alors qu’un service était en cours.

Quinze véhicules de pompiers ont été dépêchés sur les lieux pour éteindre les flammes tandis que des ambulances transportaient les blessés vers les hôpitaux voisins, ont indiqué des responsables.

Le président Abdel Fattah el-Sissi s’est entretenu par téléphone avec le pape chrétien copte Tawadros II pour présenter ses condoléances, a indiqué le bureau du président.

“Je suis de près l’évolution de ce tragique accident”, a écrit el-Sissi sur Facebook. “J’ai ordonné à toutes les agences et institutions étatiques concernées de prendre toutes les mesures nécessaires et de faire immédiatement face à cet accident et à ses effets.”

Le ministre de la Santé, Khaled Abdel-Ghafar, a déclaré dans un communiqué que deux des blessés étaient sortis de l’hôpital tandis que 12 autres étaient toujours soignés.

Le ministère de l’Intérieur a déclaré avoir reçu un rapport sur l’incendie à 9 heures du matin, heure locale, et avoir découvert que l’incendie s’était déclaré dans un climatiseur au deuxième étage de l’immeuble.

Le ministère, qui supervise la police et les pompiers, a imputé un court-circuit électrique à l’incendie, qui a produit d’énormes quantités de fumée.

Le procureur en chef du pays, Hamada el-Sawy, a ordonné une enquête et une équipe de procureurs a été envoyée à l’église.

Les chrétiens d’Égypte représentent environ 10 % des plus de 103 millions d’habitants du pays et se plaignent depuis longtemps de discrimination de la part de la majorité musulmane du pays.

L’incendie de dimanche a été l’une des pires tragédies d’incendie de ces dernières années en Égypte, où les normes de sécurité et les réglementations en matière d’incendie sont mal appliquées. En mars de l’année dernière, un incendie dans une usine de vêtements près du Caire a tué au moins 20 personnes et en a blessé 24 autres.