Skip to content

L'avenir de Manchester City en Ligue des champions pour les deux saisons à venir est mis en doute à la suite de la décision de l'UEFA de punir le champion en titre de la Premier League anglaise après avoir constaté que le club avait commis de "graves infractions" à l'octroi de licence aux clubs et au règlement sur le fair-play financier (FFP).

La sanction – prononcée par la Chambre d'arbitrage indépendante de l'UEFA de l'organe de contrôle financier des clubs – fait l'objet d'un appel devant le Tribunal arbitral du sport, et City a immédiatement publié vendredi une déclaration décrivant le processus de l'UEFA comme "défectueux" et précisant clairement le le combat est loin d'être terminé.

Mercredi, City a publié une interview vidéo avec le directeur général du club, Ferran Soriano, dans laquelle il a parlé de la décision.

"Le propriétaire n'a pas mis d'argent dans ce club qui n'a pas été correctement déclaré", a expliqué Soriano.

Ligue des champions: Jose Mourinho rencontre le 'Mini Mourinho' Julian Nagelsmann dans le choc de l'ancien et du nouveau
Khaldoon Al Mubarak, président de Manchester City s'entretient avec Ferran Soriano, président-directeur général lors du match de Premier League entre Manchester City et Watford FC au stade Etihad le 21 septembre 2019 à Manchester, Royaume-Uni.

"Nous sommes un club de football durable, nous sommes rentables, nous n'avons pas de dettes, nos comptes ont été examinés à plusieurs reprises, par des auditeurs, des régulateurs, des investisseurs et cela est parfaitement clair.

"Nous avons coopéré à ce processus. Nous avons fourni une longue liste de documents et de soutien que nous pensons être des preuves irréfutables que les affirmations ne sont pas vraies", a ajouté Soriano.

"C'était difficile parce que nous l'avons fait dans le contexte de la divulgation d'informations aux médias dans le contexte du sentiment que chaque étape du chemin, chaque engagement que nous avions, nous sentions que nous étions considérés comme coupables avant même que quoi que ce soit ne soit discuté."

"Au final, il s'agit d'un processus interne qui a été initié puis poursuivi et ensuite jugé par cette chambre de la FFP à l'UEFA."

Dans une déclaration envoyée à CNN, l'UEFA a déclaré qu'elle ne commentait rien de plus que la communication qu'elle a faite vendredi concernant cette affaire.

L'égalité de Manchester City en huitièmes de finale dans la compétition de Ligue des Champions cette saison est opposée au Real Madrid, 13 fois vainqueur, le match aller le 26 février.

"Nous avons fourni les preuves, mais en fin de compte, cette chambre d'enquête du FFP s'est appuyée davantage sur les e-mails volés hors contexte que toutes les autres preuves que nous avons fournies sur ce qui s'est réellement passé et je pense qu'il est normal que nous ressentions ce que nous ressentons", a déclaré Soriano. .

"En fin de compte, basé sur notre expérience et notre perception, cela semble être moins sur la justice et plus sur la politique."

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *