Skip to content

Bruno Le Maire de France.

Eric Peirmont | AFP | Getty Images

Une proposition américaine selon laquelle la future réforme fiscale internationale pourrait être facultative pour les entreprises est un "non-starter" et n'est plus sur la table, a déclaré vendredi le ministre français des Finances, Bruno Le Maire.

Le Maire s'exprimait après avoir rencontré le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, pour discuter de la réforme fiscale mondiale.

Il a également déclaré qu'il appartenait aux autorités américaines de prendre des mesures dans les prochains jours sur une taxe numérique française ciblant les grandes entreprises technologiques.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *