Actualité politique | News 24

Libéraux et conservateurs s’affrontent sur la taxe sur le carbone alors que la Chambre revient

Les députés étaient de retour à Ottawa après une pause de six semaines pour les Fêtes, et l’esprit des Fêtes qui restait s’était rapidement dissipé au début de la période des questions.

Contenu de l’article

OTTAWA – Les tensions ont éclaté sur la question épineuse de la taxe sur le carbone alors que la Chambre revenait de sa pause lundi, les conservateurs accusant les libéraux d’être « obsédés pathologiquement » par la taxe, tandis que les libéraux affirmaient que les conservateurs voulaient retirer des mains les chèques de remise. des Canadiens.

Les députés étaient de retour à Ottawa après une pause de six semaines pour les Fêtes, et l’esprit des Fêtes qui restait s’était rapidement dissipé au moment où la période des questions arrivait.

Publicité 2

Contenu de l’article

Contenu de l’article

Le député conservateur Andrew Scheer a déclaré que les oreilles du Premier ministre devaient encore être trop remplies de sable suite à son voyage en Jamaïque pour entendre « le tollé des Canadiens qui souffrent de sa taxe sur le carbone ».

Cela a amené la ministre des Finances, Chrystia Freeland, à demander où les conservateurs envisageaient de réduire le budget fédéral.

« La question portait sur la taxe carbone et pourquoi le Premier ministre en est si pathologiquement obsédé », a répondu Scheer.

Freeland a accusé les conservateurs de verser des « larmes de crocodile » en parlant des familles canadiennes et a déclaré que leur parti avait voté contre les programmes nationaux de garde d’enfants et de soins dentaires, qui, selon elle, rendaient la vie des gens plus abordable.

Et en s’attaquant à la taxe sur le carbone, a-t-elle déclaré, les conservateurs veulent retirer les chèques de remise de la taxe sur le carbone des mains des familles canadiennes. « Cela nuira aux Canadiens », a-t-elle insisté.

Recommandé par l’éditorial

La députée conservatrice Rachael Thomas a accusé Freeland d’être déconnectée des gens qui luttent pour faire face au coût de la vie.

Contenu de l’article

Publicité 3

Contenu de l’article

« Si seulement elle pouvait descendre de ses grands chevaux et entrer dans la vie quotidienne des Canadiens, elle comprendrait peut-être. Tout le monde ne vit pas au centre-ville de Toronto et n’a pas accès au luxe qu’elle a », a déclaré Thomas.

Freeland a déclaré qu’« il est certain que la grande majorité des Canadiens n’ont pas accès au luxe dont jouit le chef de l’opposition », faisant référence à la maison, au chef et au personnel fournis au chef conservateur Pierre Poilievre.

« Les gens vivant dans des maisons de verre devraient être plus prudents lorsqu’ils jettent des pierres », a-t-elle déclaré.

Poilievre a déclaré dimanche à son caucus que la suppression de la taxe sur le carbone restait sa priorité et que son premier ordre du jour serait d’assurer l’adoption du projet de loi C-234, qui étend davantage d’exonérations de la taxe sur le carbone aux fermes.

Le projet de loi, dans sa forme originale, étendrait les exonérations de la taxe sur le carbone au gaz naturel et au propane pour permettre aux agriculteurs de sécher les céréales ou de chauffer et refroidir les granges. Mais il a été amendé pour supprimer de cette exemption tout ce qui concerne le séchage des grains, à l’exception du séchage des grains, par des sénateurs nommés par les libéraux lors d’un vote serré en décembre.

Déjà, les conservateurs, le NPD et le député libéral Kody Blois ont déclaré publiquement qu’ils rejetteraient les amendements du Sénat et appuieraient le projet de loi dans sa forme originale.

Publicité 4

Contenu de l’article

« Nous pensons que les agriculteurs sont confrontés à de sérieux défis et qu’ils n’ont pas d’alternative à bon nombre des pratiques qu’ils adoptent. Il n’y a pas de véritable alternative pour eux qui soit une alternative à plus faibles émissions de carbone », a déclaré le chef du NPD, Jagmeet. Singh.

Le Bloc Québécois avait déjà voté en faveur du projet de loi C-234 à la Chambre des communes l’année dernière, mais il avait exprimé certaines craintes que le rejet des amendements du Sénat ne mènerait qu’à un jeu de « ping-pong » législatif puisque le projet de loi devrait être envoyé retour au Sénat.

« Le projet de loi C-234 était au Sénat depuis longtemps. Est-ce que ça reviendra ? » a demandé le député bloquiste Yves Perron.

Perron a soutenu que l’adoption du C-234 tel que modifié garantirait que les agriculteurs seraient exemptés de la taxe sur le carbone, au moins pour le séchage des grains. Les travaux pourraient alors commencer pour adopter une nouvelle législation garantissant des exemptions pour le chauffage et la climatisation des étables.

Kevin Lamoureux, qui est secrétaire parlementaire du leader parlementaire, n’a donné aucune indication que le gouvernement appuierait le projet de loi, arguant que ce sont les agriculteurs qui subissent les effets du changement climatique « d’une manière très réelle et tangible ».

Publicité 5

Contenu de l’article

Le bureau du leader parlementaire a toutefois déclaré qu’il serait « prématuré » de spéculer sur l’issue du projet de loi C-234, puisque le débat n’a débuté que lundi.

Nous nous excusons, mais cette vidéo n’a pas pu se charger.

Pendant ce temps, le gouvernement fédéral envisage de renommer ses paiements d’incitation à l’action climatique envoyés aux Canadiens pour compenser le coût de la taxe fédérale sur le carbone, selon un haut responsable du gouvernement. qui a parlé au Toronto Star.

L’effort comprend éventuellement un changement de nom pour les remises, ou une obligation pour les banques de mieux étiqueter les paiements trimestriels envoyés par le gouvernement.

Ces efforts signalés ont été immédiatement critiqués par Poilievre sur X (anciennement Twitter).

« Peu importe combien de rouge à lèvres les libéraux essaient de mettre sur un cochon très laid de la taxe sur le carbone, cela ne change rien au fait que (que) la taxe sur le carbone de Trudeau est un cochon très coûteux, laid et affamé », a-t-il écrit.

Poste National

Notre site Web est l’endroit idéal pour les dernières nouvelles, les scoops exclusifs, les lectures longues et les commentaires provocateurs. Veuillez ajouter nationalpost.com à vos favoris et vous inscrire à nos newsletters ici.

Contenu de l’article