L’homme le plus fort de Russie, célèbre pour ses incroyables exploits d’haltérophilie tout en effectuant des fractionnements, meurt de Covid

« Oui, malheureusement, une triste nouvelle est arrivée – Vladimir Sineglazov est mort du coronavirus, il avait 61 ans » a déclaré le service de presse local de Yelets, la ville natale de Sineglazov, à environ 400 km au sud de Moscou.

Selon certaines informations, l’ancien muscleman avait passé plusieurs jours dans le coma en soins intensifs après avoir contracté Covid, et sa sœur serait également décédée du virus un jour auparavant.

Sineglazov est devenu célèbre dans son pays natal après avoir fait une démonstration de sa force lors de la cérémonie d’ouverture du championnat d’haltérophilie de l’URSS en 1990.

Il est ensuite devenu membre du «Théâtre du pouvoir», où les stars ont effectué des démonstrations uniques de levage et de flexibilité et qui ont fait le tour de la Russie et de certaines parties de l’Europe.

Sineglazov aurait établi 26 records du monde au cours de ses illustres journées d’haltérophilie, dont deux exploits reconnus par le Livre Guinness des records pour soulever des poids tout en effectuant le grand écart entre deux chaises.

En 1995, il a soulevé un poids de 88 kg (194 lb) à quatre reprises, puis a maintenu un poids de 156 kg (344 lb) dans la même position étirée.

Sineglazov a été reconnu comme l’homme le plus fort de Russie en 2009, mais sa carrière s’est terminée peu de temps après en raison de problèmes de santé, les articulations de ses jambes étant censées être « détruit. »

La Russie est actuellement aux prises avec une quatrième vague d’infections à coronavirus, avec un nombre record de décès signalés ces derniers jours.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments