L’ex-mari d’une héritière de F1 nie le harcèlement aggravé par la race d’un policier | Nouvelles du Royaume-Uni

L’ex-mari de l’héritière de Formule 1 Petra Ecclestone a déclaré à un tribunal qu’il n’était «absolument pas coupable» du harcèlement racialement aggravé d’un policier.

James Stunt, marchand d’or et financier, est accusé d’un chef de harcèlement aggravé par la race à l’encontre du PC Richard Harper le 22 juin de l’année dernière.

L’incident se serait déroulé à proximité de son adresse à Ennismore Garden Mews à Knightsbridge à Londres.

Stunt a comparu à distance pour une courte audience à Southwark Crown Court mercredi.

Interrogé sur son plaidoyer, il a déclaré au tribunal: « Absolument pas coupable ».

La juge Deborah Taylor lui a dit qu’elle ajournait l’affaire pour un procès dans la semaine du 25 juillet 2022 et lui a accordé une caution inconditionnelle.

Le défendeur a épousé Mme Ecclestone, fille du magnat de la F1 Bernie Ecclestone, en Italie en 2011.

Ils ont eu trois enfants ensemble – une fille suivie de jumeaux – mais ont divorcé en 2017.