L’évasion d’un journaliste afghan de Kaboul

L’avion de la journaliste afghane Nasrin Nawa a décollé de Kaboul la semaine dernière. Son arrivée prévue de longue date aux États-Unis, pour étudier à l’Université du Nebraska grâce à une bourse Fulbright, avait été reportée en raison de la pandémie. Par hasard, le jeune homme de 27 ans s’est échappé d’Afghanistan juste à temps. Maintenant, elle est en Amérique toute seule, avec sa famille toujours bloquée à Kaboul.

Nawa a écrit dans un éditorial pour The Post que sa sœur avait également essayé de partir. Mais c’était trop tard. Lorsqu’elle s’est rendue dans une banque pour retirer de l’argent, il n’en restait plus. Et l’avion qu’elle était censée prendre n’a jamais décollé car les États-Unis ont suspendu les vols, pour évacuer d’abord les Américains.

La sœur et la mère de Nawa ne sont que deux des quelque 20 millions de femmes afghanes qui envisagent avec anxiété l’avenir du régime taliban.

Lisez l’éditorial de Nawa ici.

Et voici quatre éditoriaux connexes de cette semaine qui pourraient vous intéresser :

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.