Skip to content

Les ministres des finances de la zone euro ont convenu d'un plan de sauvetage d'urgence de 540 milliards d'euros pour répondre aux turbulences économiques causées par la pandémie de Covid-19, après plusieurs heures de négociations bilatérales et des retards répétés de la réunion virtuelle de jeudi.

L'Eurogroupe a donné son feu vert à un ensemble de mesures comprenant trois filets de sécurité et un plan de relance; l’utilisation des lignes de crédit (ECCL) des mécanismes européens de stabilité (MES) pour les États membres, le mécanisme SURE de 100 milliards d’euros récemment lancé par la Commission pour les travailleurs et la capacité de prêt renforcée de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour les entreprises et les PME en particulier. Un fonds de relance sera également créé et sera disponible dès le début de la relance.

L’émission de dette commune, et dans ce cas les «coronabonds» poursuivis par les pays les plus touchés par la pandémie, à savoir l’Italie et l’Espagne, n’ont pas été inclus dans le projet de document de l’Eurogroupe.

Alors que le ministre néerlandais des Finances Wopke Hoekstra n’est pas réticent à mettre en commun la dette avec des pays lourdement endettés, le président de l’Eurogroupe et le ministre portugais des Finances Mário Centeno ont laissé entendre que les euro-obligations temporaires pour le coronavirus pourraient faire partie des discussions à venir.

En particulier, les Coronabonds pourraient faire partie du fonds de relance, dont l'application pratique pourrait prévoir «des instruments financiers innovants, conformes aux traités de l'UE».

Centeno a qualifié l'accord de jeudi de réponse «audacieuse et ambitieuse» à la pandémie, affirmant que l'UE n'avait pas répété les erreurs passées d'agir «trop peu, trop tard» en temps de crise.

"Ce qui importe le plus, c'est que nous ayons relevé le défi", a-t-il ajouté.

Les dirigeants nationaux examineront désormais l'accord d'environ un demi-billion lors de leur prochaine réunion virtuelle prévue pour la semaine prochaine.