Actualité du moment | News 24

Les ventes au détail du Canada sont pratiquement inchangées en mars, selon StatCan

OTTAWA –

Les ventes au détail au Canada sont restées pratiquement inchangées en mars à 60,1 milliards de dollars, les ventes des concessionnaires de voitures neuves ayant chuté, annulant les gains ailleurs, les consommateurs ayant montré une volonté de continuer à dépenser, a rapporté jeudi Statistique Canada.

Le résultat est comparé à l’estimation initiale de l’agence fédérale pour le mois qui suggérait que les ventes avaient augmenté de 1,4%. L’estimation préliminaire pour avril suggère que les ventes au détail ont augmenté de 0,8% pour le mois, mais l’agence a averti que le chiffre serait révisé.

Statistique Canada a déclaré que les ventes en mars avaient augmenté dans 10 des 11 sous-secteurs qu’il suit, représentant 75% du commerce de détail.

Cependant, les ventes des concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles ont chuté de 6,4 %, les concessionnaires de voitures neuves ayant enregistré une baisse de 5,9 %.

“Le manque d’approvisionnement, alors que les pénuries de puces entravent la production, continue de peser sur les ventes de véhicules”, a déclaré Benjamin Reitzes, directeur général des taux canadiens et macro stratège chez BMO Capital Markets, dans une note client.

“C’est un thème depuis un certain temps, mais on s’attend à ce qu’il s’atténue à mesure que nous travaillons jusqu’en 2022.”

Les ventes des stations-service ont augmenté de 7,4 % en mars.

“Malheureusement, une bonne partie de cette force sous-jacente était due à des prix largement plus élevés”, a déclaré Reitzes.

Les ventes au détail de base, qui excluent les stations-service et les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles, ont augmenté de 1,5 % en mars.

“Dans cette répartition de base, l’augmentation a été menée par une augmentation des ventes de matériaux de construction”, a déclaré Karyne Charbonneau, directrice exécutive de l’économie chez Marchés des capitaux CIBC, dans une note client.

Les marchands de matériaux de construction et d’équipement et de fournitures de jardin ont enregistré une augmentation de 3,7 % de leurs ventes, selon Statistique Canada.

“Les ventes de vêtements ont également poursuivi leur forte poussée avec un gain de 2,2% sur le mois pour suivre les 15,5% du mois dernier, alors que de plus en plus de travailleurs retournant au bureau cherchent à améliorer leur garde-robe”, a-t-elle déclaré.

Exprimées en volume, les ventes au détail ont chuté de 1 % en mars.

“Il est clair que l’inflation érode le pouvoir d’achat”, a déclaré Reitzes.

L’enthousiasme des consommateurs pourrait faiblir dans les mois à venir alors que la hausse des taux d’intérêt se répercute sur l’économie, a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, les ventes au détail ont augmenté d’environ 2,7% par rapport à il y a un an, a déclaré Charbonneau.

“Cependant, ce gain reflète entièrement les pressions inflationnistes, le volume des ventes ayant chuté de 5,1% par rapport à mars 2021”, a-t-elle déclaré.

“Cela reflète le fait que les dépenses en biens avaient déjà fortement rebondi au début de 2021, et que les gains dans les dépenses globales de consommation depuis lors sont principalement venus du côté des services.”

Les ventes au détail du commerce électronique ont diminué de 1,9% en mars sur une base désaisonnalisée par rapport à il y a un an, a déclaré Charbonneau. Sur une base non ajustée, les ventes au détail en ligne ont chuté de 24,6 % d’une année sur l’autre, a-t-elle déclaré.

Cependant, cette comparaison se fait par rapport à une période où les détaillants non essentiels étaient encore touchés par la pandémie et de nombreux Canadiens se sont tournés vers les ventes en ligne pour éviter de sortir, a-t-elle déclaré.


Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 26 mai 2022