Skip to content

WELLINGTON (Reuters) – Peter Burling et Blair Tuke, médaillés d’or à Rio, ont certes semblé être un défilé pour les testeurs des Jeux olympiques de Tokyo à Enoshima.

Les vainqueurs de l'America's Cup reprennent le rythme des Jeux olympiques

FILE PHOTO – Les Néo-Zélandais Peter Burling et Blair Tuke participent à la course à la médaille de la catégorie des 49 ans aux Jeux olympiques de Londres 2012 à Weymouth et Portland, dans le sud de l'Angleterre, le 8 août 2012. REUTERS / Benoit Tessier

Le duo néo-zélandais a dominé son sport lors du cycle olympique précédent, remportant les 28 régates majeures entre 2012 et 2016 avant de remporter la médaille d'or à Rio.

Ils l’ont ensuite donnée pendant environ deux ans et demi pour aider l’équipe néo-zélandaise à remporter la Coupe de l’America’s Cup en 2017 avant de participer à la course autour du monde sur des yachts en compétition.

Ils ne sont revenus aux entraînements olympiques que il y a moins d'un an, puis ils ont eu «quatre ou cinq» régates pour se remettre à la vitesse supérieure avec le skiff avant l'épreuve test à Enoshima Yacht Harbor.

"Il a fallu un peu de temps pour y revenir", a déclaré jeudi Burling à Reuters par téléphone au Japon. «Nous avons eu une pause décente (de la voile olympique) après les Jeux de Rio jusqu'au premier événement de cette année (en avril).

«Cela vous prend un peu de temps pour y revenir et récupérer tous ces engins de course.

"Mais nous ne l'aurions pas fait si nous n'avions pas pensé que nous avions une chance réaliste de remporter à nouveau la médaille d'or."

Ils ont prouvé cela face aux meilleurs équipages du monde en produisant une série de finales consistantes comprenant trois victoires et une première ou une deuxième place au classement général avant la course aux médailles de mercredi.

Ils ont battu les Britanniques Dylan Fletcher et Stuart Bithell.

Les Polonais Pawel Kolodzinski et Lukasz Przbytek, qui avaient été les seuls à pouvoir les réorganiser pour la première place dans la course aux médailles, ont terminé au troisième rang après que les Néo-Zélandais les aient forcés à franchir la ligne de départ plus tôt.

«Ils se sont mis dans une situation assez compromise avec environ 10 ou 15 secondes et nous les avons simplement aidés pour qu'ils soient du mauvais côté de la ligne de départ et que, de là, c'était très facile», a déclaré Tuke.

"Nous nous sommes assurés que nous restions entre eux et la marque suivante tout autour."

Tous deux étaient «satisfaits de la situation actuelle» en termes de progrès devant Tokyo, tandis que Burling se réjouissait d’avoir «essayé plusieurs choses» lors de la manifestation test.

Les préparatifs olympiques seront toutefois provisoirement suspendus jusqu'aux championnats du monde à Auckland en décembre.

FILE PHOTO – Le Néo-zélandais Peter Burling (à droite) et Blair Tuke célèbrent la médaille d'argent gagnée en voile de 49er aux Jeux olympiques de Londres 2012 à Weymouth et Portland, dans le sud de l'Angleterre, le 8 août 2012. REUTERS / Pascal Lauener

Le duo reprend ses fonctions au sein de l’équipe néo-zélandaise, le nouveau monocoque foil AC75 étant sur le point d’être lancé.

"Nous devrions être sur l'eau dans les prochaines semaines avec l'America’s Cup", a déclaré Tuke à propos des nouveaux yachts qui seront utilisés pour la régate à Auckland début 2021.

"Les six prochains mois seront consacrés à la voile de l'America’s Cup et aux championnats du monde à Auckland, ce qui sera un événement plutôt cool."

Édité par Amlan Chakraborty

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *