Skip to content

Les utilisateurs de smartphones verrouillés au Royaume-Uni sont assis sur 165 millions de gigaoctets de données mobiles inutilisées d'une valeur stupéfiante de 165 millions de livres sterling, selon une étude

  • Les consommateurs coincés à la maison en raison de COVID-19 utilisent leur WiFi au lieu de données
  • L'utilisation des données parmi les travailleurs non essentiels est passée de 2,4 à 1,9 Go par mois
  • Plus des deux tiers des utilisateurs souhaiteraient que leurs données soient reportées aux mois suivants
  • Alors que 22% souhaiteraient un remboursement et 8% souhaiteraient en faire don à un organisme de bienfaisance

Les utilisateurs de smartphones verrouillés au Royaume-Uni sont assis sur 165 millions de gigaoctets de données mobiles inutilisées d'une valeur stupéfiante de 165 millions de livres sterling, selon une étude.

Les consommateurs bloqués à la maison pendant le verrouillage utilisent une fraction des données qu'ils utiliseraient habituellement, en s'appuyant plutôt sur le WiFi domestique, a rapporté le site de comparaison Uswitch.

Chez les travailleurs non essentiels, l'utilisation moyenne des données est tombée d'environ 2,4 gigaoctets par mois en février à 1,9 gigaoctets aujourd'hui, soit une baisse de 21%.

Parmi ces utilisateurs, 38% souhaiteraient que leurs données inutilisées soient reportées sur les mois suivants, tandis que 22% ont déclaré préférer un remboursement.

Environ un sur cinq a déclaré vouloir faire don du coût de ses données inutilisées à un organisme de bienfaisance ou des données à des travailleurs essentiels – dont l'utilisation a augmenté de 4%.

Faites défiler vers le bas pour la vidéo

Les utilisateurs de smartphones verrouillés au Royaume-Uni sont assis sur des données mobiles inutilisées d'une valeur de 165 millions de livres sterling

Les utilisateurs de smartphones verrouillés au Royaume-Uni sont assis sur 165 millions de gigaoctets de données mobiles inutilisées d'une valeur stupéfiante de 165 millions de livres sterling, selon une étude

"Les consommateurs verrouillés sont assis sur une montagne de données mobiles inutilisées d'une valeur stupéfiante de 165 millions de livres sterling", a déclaré Ru Bhihka, expert en téléphonie mobile chez Uswitch.com.

"Nous avons mis en place des offres mobiles pour prendre en charge la navigation en déplacement – mais comme nous sommes nombreux à rester à la maison et à dépendre du Wi-Fi pour rester connectés, nous ne consommons tout simplement pas nos droits d'accès aux données de la même manière."

"De nombreux consommateurs aimeraient que ces données soient reportées quand ils les utiliseront davantage, et c'est formidable de voir que certains fournisseurs comme Sky Mobile le font déjà."

"Si vous n'êtes pas sûr de la quantité de données dont vous avez besoin, cela vaut la peine de vérifier combien vous utilisez actuellement chaque mois", a ajouté M. Bhihka.

«Si c'est plus que ce dont vous avez besoin, effectuez une comparaison pour voir si vous pouvez trouver un plan mieux adapté.»

Dans l'étude, menée ce mois-ci par le chercheur de marché Opinium, 2 002 adultes britanniques ont été interrogés sur les plans des smartphones et l'utilisation des données.

Les utilisateurs de smartphones verrouillés au Royaume-Uni sont assis sur des données mobiles inutilisées d'une valeur de 165 millions de livres sterling

Chez les travailleurs non essentiels, l'utilisation moyenne des données est tombée d'environ 2,4 gigaoctets par mois en février à 1,9 gigaoctets aujourd'hui, soit une baisse de 21%. Parmi ces utilisateurs, 38% souhaiteraient que leurs données inutilisées soient reportées sur les mois suivants, tandis que 22% ont déclaré préférer un remboursement.

Les chercheurs ont découvert qu'environ 70% des utilisateurs mobiles ont une allocation de données – et parmi ces personnes, 10% ont des données illimitées.

Le reste, quant à lui, avait une limite de données moyenne d'environ 7,1 gigaoctets chaque mois.

Les utilisateurs ont déclaré s'attendre à disposer en moyenne de 5 gigaoctets de données inutilisées avant le renouvellement de leur allocation fin mai.

Publicité