Skip to content

L’équipe juridique des Killers a déclaré avoir mené une enquête sur des allégations d’agression sexuelle et d’inconduite de la part de l’équipage lors d’une tournée il y a plusieurs années et les a jugées “totalement infondées”.

Dans une longue déclaration envoyée à Sky News, le groupe de rock a déclaré qu’il n’avait trouvé aucune preuve pour étayer les affirmations faites dans un article de blog par une ingénieure du son, qui a détaillé un incident impliquant une autre femme après avoir travaillé sur une tournée aux États-Unis plus de Il ya 10 ans.

Cependant, ils ont identifié un ancien membre d’équipage de tournée “problématique” qui ferait “des remarques sexistes et des commentaires grossiers”, et ont exprimé “le regret” que la femme “ait estimé qu’elle n’avait nulle part où se tourner avec ses inquiétudes à l’époque”.

Ils ont également annoncé des plans pour apporter des améliorations pour les futures visites et ont exhorté toute personne qui pourrait avoir de plus amples informations sur les allégations à prendre contact.

Image:
The Killers était l’une des têtes d’affiche du festival de Glastonbury l’année dernière

La femme qui a écrit le billet de blog a détaillé un incident dans un vestiaire à Milwaukee, Wisconsin, en 2009, impliquant une autre femme fortement en état d’ébriété – mais n’a pas déclaré que des membres du groupe étaient impliqués ou présents.

Elle a été interviewée dans le cadre de l’enquête de l’équipe juridique de The Killers, ont-ils déclaré, avec d’autres membres de l’équipe et du personnel de l’époque – l’année après que le groupe a sorti son troisième album, Day & Age.

L’équipe juridique a déclaré qu’elle était “incapable de trouver la moindre corroboration d’une agression sexuelle sur le site de Milwaukee”.

Ils ont résumé leurs enquêtes en plusieurs allégations “déchirantes” formulées dans le message, affirmant qu’ils voulaient que les conclusions soient “clairement détaillées” pour montrer que les allégations étaient “totalement infondées”.

Ils ont confirmé que la femme, technicienne audio, avait rejoint l’équipage pendant trois semaines, à partir d’avril 2009.

“Il a été établi que cette technicienne audio temporaire a reçu une grande partie des informations qu’elle partageait d’une source de seconde ou troisième main”, indique le communiqué. “Elle a confirmé qu’elle n’avait pas été elle-même témoin des événements allégués.”

Il a également été confirmé “qu’elle n’avait interagi avec aucun membre du groupe pendant la tournée”, poursuit le communiqué.

Les tueurs disent que la plainte pour agression sexuelle de l’équipage est «entièrement infondée» |  Actualités Ents & Arts
Image:
Les tueurs (LR): Mark Stoermer, Ronnie Vannucci Jr, Brandon Flowers et Dave Keuning

Au cours de leurs enquêtes, l’équipe juridique du groupe a établi que plusieurs membres d’équipage de l’époque avaient identifié un ancien ingénieur du front of house (FOH) du groupe comme “un collègue problématique”.

Il y avait un “modèle de mauvaise gestion de la part de cette personne, et une série de remarques sexistes et de commentaires grossiers ont causé une grande détresse au membre féminin de l’équipe audio”, indique le communiqué. “Ce type de comportement est considéré comme inacceptable par les Killers et leur équipe.”

L’ingénieur a été “licencié de l’équipe de tournée en 2013”, ont-ils déclaré.

La victime présumée de la réclamation «vestiaire», qui a reçu un laissez-passer «après le spectacle» de l’ingénieur FOH, a été retrouvée dans le cadre de leur enquête, a déclaré l’équipe juridique, et ils ont pu «confirmer avec elle qu’elle l’a fait. ne pas vivre, être témoin ou entendre parler d’une agression sexuelle “.

Bien qu’il ait été établi qu’il pouvait y avoir un «langage vulgaire» et que des «blagues grossières» étaient parfois faites par l’équipe de tournée en 2009, «un langage grossier de ce type est maintenant extrêmement rare», indique le communiqué, la direction devenant «de plus en plus vigilante sur ce front »et vérifier que« les propos agressifs ou désobligeants de l’équipage entraînent un licenciement ».

:: Écoutez le podcast Backstage sur Apple Podcasts, Google Podcasts, Spotify, Spreaker

La déclaration a continué: “La direction de la tournée et les membres du groupe reconnaissent que le langage sexuel peut être utilisé comme arme pour que les femmes se sentent en danger dans un environnement à prédominance masculine. Ils considèrent qu’il est de leur responsabilité de rester vigilant sur cette question.”

Les Killers et leur équipe “se sont engagés à créer un espace sûr et inclusif pour tous sur la route”, ont-ils déclaré.

«En raison de ces allégations et de la conviction très claire que ce membre temporaire de l’équipage estimait qu’elle n’avait nulle part où se tourner avec ses inquiétudes à l’époque, les Killers prévoient de prendre des mesures immédiates pour de futures tournées.

«Le groupe pense qu’il devrait toujours y avoir un moyen facile de signaler une situation qui préoccupe quiconque est sur la route avec eux, quel que soit leur statut ou la durée de leur engagement.

«Ils ont regretté que le membre temporaire de l’équipage se soit senti en danger et victime d’intimidation pendant son bref passage avec le groupe et comprennent qu’il n’est pas toujours possible pour l’équipe en tournée de faire part de ses préoccupations à leurs supérieurs immédiats …

“Les Killers aimeraient profiter de cette occasion pour assurer leurs fans – et les familles de leur équipe actuelle – que leurs tournées sont un environnement de travail sûr, familial et professionnel.”

The Killers – Brandon Flowers, Dave Keuning, Mark Stoermer et Ronnie Vannucci Jr – se sont formés en 2001 et s’apprêtent à sortir leur sixième album, Imploding The Mirage.

style="display:block" data-ad-client="ca-pub-5390986774482540" data-ad-channel="" data-ad-slot="" data-ad-format="auto">