Les trolls des médias sociaux pourraient être emprisonnés jusqu’à deux ans dans une nouvelle répression à la suite d’abus racistes contre des stars anglaises

Les trolls des médias SOCIAUX seront emprisonnés jusqu’à deux ans en vertu de nouvelles lois strictes qui seront examinées par les ministres à la suite des abus commis contre des stars anglaises.

Des experts juridiques publieront cette semaine des propositions visant à adopter des lois pour suivre le rythme de l’essor des smartphones, des médias sociaux et d’Internet exploités par les trolls.

Les trolls des réseaux sociaux pourraient être emprisonnés jusqu’à deux ansCrédit : Reuters

Cinq personnes ont été arrêtées cette semaine, soupçonnées d’avoir abusé de joueurs anglais – Marcus Rashford, Jadon Sancho et Bukayo Saka – qui ont raté les tirs au but lors de la finale de l’Euro.

Le rapport devrait également recommander de créer de nouvelles infractions ciblant ceux qui encouragent l’automutilation en ligne ou qui envoient des photos non sollicitées d’eux-mêmes classées X, connues sous le nom de « cyber flash ».

Des sources affirment que toute personne causant une « grave détresse » aux victimes pourrait être punie d’une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison.

Il est entendu que les propositions de la Commission des lois recommanderont de remplacer la loi sur les communications et la loi sur les communications malveillantes par de nouvelles règles pour poursuivre les auteurs d’abus sur le Web.

Les ministres pourraient utiliser la future législation sur les méfaits en ligne pour adopter les propositions.

Une source gouvernementale a déclaré : « Le ciblage des héros du football anglais a montré une fois de plus la nécessité de nettoyer les réseaux sociaux.

« Nos nouvelles lois sur la sécurité en ligne rendront ces entreprises responsables de ce qui se passe sur leurs sites avec des amendes de plusieurs milliards de livres si elles n’agissent pas.

«Mais nous devons également adapter notre droit pénal à son objectif afin que nous puissions traduire en justice ceux qui utilisent les médias sociaux comme armes pour ruiner la vie des gens.

« Nous examinerons attentivement ces nouvelles propositions. »

Les entreprises de médias sociaux s’exposent à de nouvelles sanctions sévères, notamment des amendes pouvant aller jusqu’à dix pour cent du chiffre d’affaires si elles ne parviennent pas à lutter contre les contenus préjudiciables sur leurs plateformes.

Les ministres ont également l’intention d’étendre les ordonnances d’interdiction du football pour inclure ceux qui abusent en ligne peuvent être interdits jusqu’à dix ans.

Les ministres auront plus de pouvoir pour sanctionner les entreprises de médias sociaux

Les ministres auront plus de pouvoir pour sanctionner les entreprises de médias sociauxCrédit : AP
Dani Dyer révèle que des trolls « diaboliques » l’ont forcée à QUITTER Twitter après des commentaires « méchants » et « ignobles »

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments