Skip to content

Les travailleurs de Royal Mail perdent leur appel après que la Haute Cour ait empêché le syndicat de mener une action de grève

Le syndicat perd l'appel de Royal Mail après que la Haute Cour ait empêché les travailleurs de se mettre en grève

  • Royal Mail a émis une injonction pour bloquer les grèves relatives aux conditions d'emploi
  • L'ordre a également empêché les travailleurs de mener des actions revendicatives pour la sécurité de l'emploi
  • Le Syndicat des travailleurs de la communication n'a pas réussi à faire annuler la décision
  • La cour d'appel a déclaré que la conduite du syndicat constituait une ingérence dans les élections

Le Syndicat des travailleurs de la communication a perdu un recours contre une injonction de la Haute Cour accordée à Royal Mail bloquant les grèves potentielles de ses membres.

Le Syndicat des travailleurs de la communication (CWU) a tenté d'annuler une injonction accordée à Royal Mail pour bloquer les grèves potentielles liées à un conflit sur la sécurité et les conditions de travail.

Royal Mail avait affirmé que le vote en faveur d'une action revendicative – soutenu à 97% sur un taux de participation de 76% – était invalide parce que les membres avaient été encouragés à ouvrir leurs bulletins de vote au travail avant leur livraison à domicile.

La Cour d'appel a rejeté l'appel du CWU jeudi après-midi, estimant que "la conduite du syndicat … avait pour effet de constituer une ingérence" dans le processus de vote.

Lord Justice Males, assis aux côtés de Lady Justice Simler et Sir Patrick Elias, a déclaré que "le syndicat n'avait pas l'intention de faire quoi que ce soit d'illégal", mais a déclaré que le bulletin de vote était néanmoins invalide.

Le juge a ajouté que le tribunal exposerait tous les motifs de sa décision à une date ultérieure.

Publicité

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *