Les transports parisiens « ne seront pas prêts » pour les JO (maire)

Paris (AFP) – Le système de transports parisiens ne sera pas prêt à temps pour les Jeux olympiques de 2024 dans la capitale française, a déclaré son maire, suscitant jeudi la colère des opposants politiques.

Publié le: Modifié:

1 minute

À moins d’un an du coup d’envoi de l’événement, les infrastructures de transport parisiennes sont déjà sous pression, les navetteurs comme les touristes se plaignant de la mauvaise fréquence, de la surpopulation et de la malpropreté.

S’exprimant dans l’émission Quotidien sur TMC TV, Hidalgo a déclaré que même si les infrastructures des Jeux seront prêtes, « il y a deux choses pour lesquelles nous ne serons pas prêts », à savoir le transport et le problème des sans-abri.

Concernant les transports, « nous avons toujours des problèmes dans les transports quotidiens et nous n’arrivons toujours pas au confort et à la ponctualité dont ont besoin les Parisiens ».

« Il y a des endroits où les transports ne seront pas prêts et où il n’y aura pas assez de trains. »

Les opposants politiques s’en sont pris à la maire socialiste, qui a été sous pression ce mois-ci après qu’il a été révélé qu’elle avait prolongé en octobre un voyage officiel discret dans un territoire français du Pacifique par une visite privée de deux semaines dans le paradis des vacances.

Les critiques ont surnommé la controverse « Tahitigate » et ont accusé la maire de chercher à dissimuler son absence en publiant des images d’archives sur les réseaux sociaux d’elle à Paris, y compris une vidéo d’elle faisant du vélo le long de la Seine. Hidalgo a nié avec véhémence tout acte répréhensible.

Le ministre des Transports Clément Beaune, proche allié du président centriste Emmanuel Macron, a accusé Hidalgo de ne pas être présent aux réunions de commission visant à discuter des infrastructures de transport.

« Mme Hidalgo n’est pas là, ne participe pas aux réunions de travail mais a un avis pour les autres. Quel respect elle a pour nos agents publics et pour les Parisiens ! », a-t-il écrit sur X, ancien Twitter.

« Nous serons prêts », a écrit Valérie Pécresse, responsable de la région Ile-de-France qui comprend Paris, remerciant les personnels des transports pour leurs efforts. « C’est un immense travail collectif qui ne doit pas être terni par un maire absent », a-t-elle ajouté.

Concernant la situation des sans-abri, Hidalgo a déclaré qu’elle souhaitait utiliser les Jeux olympiques comme une opportunité pour trouver une solution à long terme au problème des personnes qui dorment dans les rues et dans les stations de métro de Paris.

« Tout le monde est d’accord sur la nécessité de progresser. Nous devons progresser mais nous n’en sommes pas encore là », a-t-elle déclaré.