Les téléphones des ministres français portaient des traces du logiciel espion Pegasus

La liste comprenait également un numéro appartenant au président français Emmanuel Macron, dont le téléphone ne figurait pas parmi les cinq identifiés comme ciblés jeudi. Les médias français ont rapporté en juillet, peu de temps après la publication du projet Pegasus, que Macron avait changé son numéro de téléphone et son appareil, mais on ne sait pas s’il avait également été ciblé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *