Skip to content

Les Somaliens manifestent contre le groupe terroriste al-Shabaab alors que la colère suscite de rares excuses pour le bombardement qui a tué 90 personnes

HDes centaines de personnes sont descendues dans les rues de Mogadiscio jeudi, dans une rare manifestation de défi contre al-Shabaab, le groupe djihadiste somalien qui terrorise le pays depuis près d'une décennie.

Les manifestations font suite au carnage survenu dans la capitale somalienne le 28 décembre, lorsqu'une voiture piégée a explosé à un carrefour très fréquenté, tuant environ 90 personnes et blessant des dizaines d'autres.

Le groupe terroriste a pris la mesure sans précédent de présenter des excuses pour l'attaque face à une énorme colère publique.

Les manifestations contre al-Shabab sont rares, car beaucoup craignent que la foule ne soit attaquée. Dans le passé, les Somaliens ont plutôt protesté en silence en portant des bandanas rouges pour symboliser l'effusion de sang.

Mais après près de dix ans d'insurrection islamiste brutale et des centaines d'attaques meurtrières, la peur se transforme en rage.

La manifestation faisait suite à une émission télévisée de l’État, qui montrait une partie de la propagande du groupe dans laquelle elle expliquait pourquoi ils avaient perpétré l’attaque au cours de laquelle des civils sont principalement morts.

De nombreux Somaliens ont été tellement indignés par les justifications faussées, qu'al-Shabaab a pris la décision de présenter des excuses pour le bombardement, plus tôt cette semaine.

Le groupe a déclaré qu'il visait les forces turques et étrangères et que le nombre de Somaliens morts avait été fortement exagéré

Les marches ont été organisées par l’administration de la ville en signe de résistance. Les routes principales ont été fermées et des centaines sont descendues dans les rues. La plupart des manifestations ont été pacifiques.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *