Actualité santé | News 24

Les smartphones peuvent affecter le sommeil, mais pas à cause de la lumière bleue

Les enfants sont plus sensibles à la lumière bleuedonc tout impact potentiel pourrait les frapper plus durement, mais un autre indice selon lequel la lumière bleue n’est peut-être pas le problème est la différence impact de l’écran interactif par rapport à l’utilisation d’un écran passif. Se détendre devant la télévision, ou même lire sur son téléphone, est plus relaxant que de jouer à un jeu vidéo ou d’envoyer des messages dans une discussion de groupe, même si l’exposition à la lumière bleue est la même.

Un autre problème lié à la façon dont nous utilisons les écrans est que nous avons tendance à regarder attentivement et à cligner des yeux moins fréquemment, ce qui peut assécher nos yeux. Que tu l’appelles syndrome de vision par ordinateur ou de fatigue oculaire numérique, la plupart d’entre nous ont souffert de démangeaisons ou de yeux rouges, d’une vision floue, de maux de tête ou de douleurs au cou ou au dos à un moment donné, généralement après avoir travaillé sur un ordinateur. Les experts continuent de recommander la règle « 20-20-20 » : toutes les 20 minutes, essayez de regarder un objet situé à au moins 20 pieds pendant au moins 20 secondes.

Les lunettes ou filtres anti-lumière bleue peuvent-ils aider ?

Toute une industrie est née des inquiétudes concernant l’exposition à la lumière bleue. Vous pouvez acheter des lunettes, des filtres et des ampoules spéciales bloquant la lumière bleue, sans oublier les options logicielles, notamment les modes sombres. Mais est-ce que l’un d’entre eux aide réellement, ou s’agit-il simplement d’un discours alarmiste destiné à vendre une technologie à base d’huile de serpent ?

En théorie, ils peuvent fonctionner, dit Peirson, mais les preuves ne sont pas simples. Il a souligné cette revue, ce qui suggère une influence positive sur la latence du sommeil chez les personnes souffrant de troubles du sommeil, de décalage horaire et de travail posté variable. Mais il dit que le problème de la plupart des études est que l’exposition réelle à la lumière des participants n’est pas mesurée et que la longueur d’onde bloquée par ces filtres est souvent mal décrite.

La lumière bleue a une longueur d’onde plus courte (entre 400 et 495 nanomètres) que la lumière rouge (620 à 750 nanomètres). Mais différents filtres bloquent différentes longueurs d’onde, ce qui rend leur comparaison difficile. Peirson affirme que couper les longueurs d’onde plus longues peut être plus efficace pour réduire l’exposition à la lumière de notre rythme circadien (notre cycle naturel sommeil/éveil), mais peut également avoir un impact sur la fonction visuelle, la rendant plus difficile à voir.

Ce Examen de la bibliothèque Cochrane a examiné plusieurs études et n’a trouvé « aucune différence cliniquement significative » entre les lentilles normales et les lentilles filtrant la lumière bleue. Le Académie américaine d’ophtalmologie et le Collège des optométristes Au Royaume-Uni, il n’y a aucune preuve que la lumière bleue des écrans endommage nos yeux, et aucun des deux ne recommande des lunettes bloquant la lumière bleue.

Ce étude des applications des filtres de lumière bleue suggère qu’ils n’améliorent pas non plus le sommeil, et le mode sombre n’est peut-être pas aussi bon pour vos yeux que vous le pensez. Alors, qu’est-ce qu’on est censé faire ?

Couvre-feu

Si vous souhaitez passer une bonne nuit de sommeil, il est crucial d’établir une routine à l’heure du coucher. L’intervention dotée de la base de données probantes la plus solide est la thérapie cognitivo-comportementale pour l’insomnie (TCC-I), selon l’experte du sommeil Sophie Bostock. Elle faisait partie de l’équipe qui a travaillé sur Sleepio, qui a guéri mon insomnie. Il s’agit d’un cours de six semaines qui combine diverses techniques simples :

  1. Réveillez-vous à la même heure chaque jour.
  2. Utilisez un journal du sommeil pour surveiller vos habitudes de sommeil.
  3. Ne vous couchez pas à moins d’avoir sommeil.
  4. Sortez du lit lorsque vous n’avez pas sommeil.
  5. Utilisez des techniques cognitives pour gérer l’esprit qui s’emballe, telles que la pleine conscience, la tenue d’un journal et le recadrage cognitif.

Bostock dit également que si vous recevez beaucoup de lumière naturelle pendant la journée, votre horloge biologique sera moins sensible aux effets de la lumière la nuit. Une promenade matinale ou un café dans le jardin avant de commencer à travailler peut vous aider à remettre votre horloge circadienne sur la bonne voie.

Si la lumière bleue peut nous nuire, elle peut aussi être bénéfique pour nous. Un étude a exposé les étudiants à une lumière bleue artificielle ou à une lumière blanche chaude pendant une heure chaque matin et a découvert que la lumière bleue ne réduisait pas seulement les niveaux de mélatonine ; plusieurs étudiants ont également signalé une vigilance accrue, une humeur positive et un confort visuel.

Comme pour la plupart des choses dans la vie, l’équilibre est la clé. En fin de compte, vous devriez éviter la lumière vive avant de vous coucher, mais la lumière bleue émise par un écran de smartphone ou un téléviseur atténué ne vaut pas la peine de s’inquiéter.

Cela dit, s’éloigner des écrans la nuit est probablement une bonne idée, surtout pour les enfants. Les podcasts et les livres audio sont un excellent moyen de se détendre sans écran. Et si vous devez utiliser votre smartphone au lit, suivez cette règle simple et douloureuse : restez fidèle à des choses amusantes et évitez tout ce qui est stressant.


Source link