Actualité people et divertissement | News 24

Les Rolling Stones sortent en trombe au Gillette Stadium

Pendant de très nombreuses années, on a dit que les Rolling Stones étaient trop vieux pour faire du rock and roll. Le groupe a même jugé bon de répondre à cette accusation (par une seule lecture de la chanson) avec « You Got Me Rocking » en 1994. Pourtant, les voilà, 30 ans après, pour une tournée sponsorisée sans ironie par l’AARP, et on pourrait conclure qu’ils auront le dernier mot.

De gauche à droite : Ronnie Wood, Mick Jagger et Keith Richards au centre de la scène, avec le batteur Steve Jordan à l’arrière.Matthew J. Lee/équipe du Globe

Mick Jagger et Keith Richards, tous deux âgés de 80 ans, se sont révélés, chacun à leur manière, de véritables monstres de la nature (Ronnie Wood, qui n’aura que 77 ans samedi, est le bébé de la bande). Et juste après la sortie de « Hackney Diamonds », leur premier disque de nouveau matériel en 18 ans, aucun d’entre eux ne semblait trop vieux pour faire du rock jeudi soir au Gillette Stadium, où ils sont revenus jouer le 100e concert sur place après avoir joué le premier. y exposer en 2002.

Le groupe a joué pendant exactement deux heures, et pour la plupart, c’était un spectacle composé de classiques des concerts des Stones, en commençant par « Start Me Up » et en passant par « Tumbling Dice », « Wild Horses » et « Vous ne pouvez pas toujours obtenir ce que vous voulez. » Les Rolling Stones donnent aux gens ce qu’ils veulent.

Lors de ce qui pourrait être leur dernière tournée, les Rolling Stones ont donné le 100e concert organisé par le Gillette Stadium. Le groupe a donné son premier concert au stade en 2002.Matthew J. Lee/équipe du Globe

Mais ils ont également donné un bon échantillon de leur nouvel album avec quatre de ses chansons, dont « Angry » ; la vidéo de la chanson, projetée haut et large autour du groupe, a servi, avec ses extraits des Stones en action au fil des années, à rappeler depuis combien de temps ils y travaillent. Et ils ont ajouté une rareté dans « Emotional Rescue », la sélection votée par les fans pour la soirée. « C’est la première fois que nous faisons cela depuis longtemps ; J’espère que cela ne s’est pas vu », a fait remarquer Jagger, après avoir démontré qu’il était toujours à la hauteur du fausset exigé par la chanson.

Il préparait bien plus que cela ; il était étonnant du début à la dernière note, se pavanant, tourbillonnant, cajolant, lissant, sautant et sprintant comme lui seul le pouvait, allant d’un bout à l’autre de la scène et sur le podium qui s’étendait dans la foule. . Richards semble plus calme ces jours-ci, ou du moins il l’a été pendant la première moitié de l’émission de jeudi, mais il a commencé à afficher son sourire pendant « Little T&A », l’une des deux chansons qu’il a chantées.

Au Gillette Stadium, Mick Jagger était aux commandes.Matthew J. Lee/équipe du Globe

C’est à ce moment-là que la série passa à une autre vitesse, d’abord sur un incendiaire « Sympathy for the Devil », puis sur une version féroce et prolongée de « Midnight Rambler » qui se dirigea vers une brève visite au « Hellhound on » de Robert Johnson. Mon sentier. Peu de temps après, la chanteuse suppléante Chanel Haynes a occupé le devant de la scène et a déchaîné sa voix violente, d’abord sur le refrain de « Gimme Shelter », puis en tandem avec Jagger lors du rappel d’une autre nouvelle chanson, l’envolée et canalisant le gospel « Sweet ». Les sons du paradis. Cela pourrait bien s’avérer être la dernière tournée des Rolling Stones. Mais si le spectacle de jeudi était le dernier que Boston voit ces anciens jouer, ils sont sortis en pleine forme.

Le tandem légendaire de Mick Jagger et Keith Richards.Matthew J. Lee/équipe du Globe

LES PIERRES QUI ROULENT

Avec les Red Clay Strays. Au Gillette Stadium, Foxborough, jeudi

Stuart Munro peut être contacté à [email protected].

Source link