Skip to content

SHANGHAI (Reuters) – Huawei Technologies a déclaré mardi que son chiffre d'affaires en année pleine bondirait probablement de 18% en 2019 pour atteindre 850 milliards de yuans (121,72 milliards de dollars), en deçà de ses prévisions précédentes, car une liste noire du commerce américain a freiné la croissance et perturbé sa capacité à s'approvisionner pièces clés.

Les revenus de Huawei en 2019 vont bondir de 18%, les prévisions sont “ difficiles '' pour 2020

PHOTO DE FICHIER: Le logo Huawei est représenté au salon des technologies grand public IFA à Berlin, Allemagne, le 5 septembre 2019. REUTERS / Hannibal Hanschke

Le plus grand fabricant mondial d'équipements de réseau de télécommunications et le deuxième fabricant de smartphones, a été pratiquement interdit par les États-Unis en mai de faire affaire avec des entreprises américaines, ce qui l'empêche d'accéder à une technologie comme celle de Google (GOOGL.O) Système d'exploitation Android.

Le gouvernement américain allègue que les équipements Huawei posent des risques pour la sécurité nationale car ils pourraient être utilisés par le gouvernement chinois pour espionner les utilisateurs. Huawei a nié à plusieurs reprises que ses produits constituent une menace pour la sécurité.

Le président tournant de Huawei, Eric Xu, a révélé les chiffres dans un message de nouvel an aux employés et aux clients dans lequel il prévoyait également que 2020 serait une «année difficile», affirmant qu'il était peu probable que l'entreprise croisse aussi rapidement qu'elle l'a fait au cours du premier semestre de cette année. année.

Son estimation d'une croissance des revenus de 18% en 2019 est inférieure à 2018, lorsque les revenus annuels de Huawei ont augmenté de 19,5%.

La société n'a pas ventilé les chiffres du quatrième trimestre, mais selon les calculs de Reuters sur la base de ses déclarations précédentes, les revenus du trimestre à la fin du 31 décembre ont atteint 239,2 milliards de yuans (23,28 milliards de dollars), en hausse de 3,9% par rapport à l'année précédente et plus lentement que l'augmentation de 27% qu'il a signalée au troisième trimestre.

"L'environnement extérieur devient plus compliqué que jamais et les pressions à la baisse sur l'économie mondiale se sont intensifiées", a-t-il déclaré.

«À long terme, le gouvernement américain continuera de supprimer le développement de technologies de pointe – un environnement difficile pour Huawei pour survivre et prospérer.»

Xu a également déclaré que Huawei avait expédié 240 millions de smartphones cette année, soit une augmentation de 20% par rapport à 2018. Huawei a principalement vendu des smartphones lancés avant l'interdiction.

Le plus récent smartphone Mate 30 a été mis en vente pour la première fois en septembre, mais il ne peut pas accéder à une version sous licence du système d'exploitation Android de Google en raison des restrictions commerciales.

Xu a déclaré dans sa lettre que Huawei ferait tout en 2020 pour construire son écosystème Huawei Mobile Services, qui comprend des services tels que le stockage en nuage et une galerie d'applications, le décrivant comme «le fondement de notre capacité à vendre des appareils intelligents sur les marchés hors de Chine ».

Il développe également son propre système d'exploitation mobile appelé Harmony, bien que les analystes soient sceptiques quant au fait que le système soit une alternative viable.

La réputation de Huawei a été entamée au début du mois après que les détails du licenciement et de la détention injustifiée d'un ancien employé soient devenus viraux.

Dans sa lettre, Xu a déclaré qu'ils continueraient à supprimer les managers médiocres et les employés complaisants, car Huawei devait débarrasser l'entreprise de la complaisance, et qu'ils supprimeraient les managers performants dans les 10% inférieurs chaque année.

Rapport de Brenda Goh; Montage par Christian Schmollinger

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *