Les responsables pakistanais de la santé accusent les manifestants anti-français de bloquer les approvisionnements critiques en oxygène de Covid

Des manifestations ont éclaté à Lahore, au Pakistan, lundi après que la police nationale a arrêté l’Ameer du parti de droite Tehreek-e-Labbaik Pakistan (TLP), Saad Rizvi, comme un «Mesure préventive» à « Maintenir la loi et l’ordre. »

Le groupe politique a appelé le gouvernement pakistanais à expulser l’ambassadeur de France, le Dr Marc Barety, en raison du refus du président Emmanuel Macron de condamner les caricatures satiriques du prophète Mahomet publiées par le magazine Charlie Hebdo.

Les responsables de la santé ont fustigé les actions des manifestants qui ont bloqué des routes pour avoir perturbé les ambulances « Transporter des bouteilles d’oxygène, qui sont extrêmement essentielles pour les patients Covid, » après qu’un certain nombre d’hôpitaux ont signalé des pénuries lundi soir. Yasmin Rashid, qui occupe le poste de ministre provincial de la Santé du Pendjab, a décrit la situation dans la région comme une crise causée par les actions des militants du TLP.

Avant son arrestation, Rizvi avait appelé ses partisans à traverser Lahore le 20 avril pour faire pression sur le pays pour qu’il expulse l’ambassadeur de France, une décision que le TLP affirme que le gouvernement pakistanais a accepté de faire l’année dernière. Le Pakistan nie tout accord sur la destitution de l’envoyé de la France.

Les images du prophète Mahomet sont considérées comme blasphématoires par les musulmans, et il y a eu une condamnation internationale par des personnalités islamiques et des nations à majorité musulmane, en particulier la Turquie, pour la défense par le gouvernement français du droit de montrer les caricatures controversées dans le pays.

Le Pakistan a du mal à contenir une troisième vague de coronavirus qui a frappé le pays, alors que le service de santé du pays se débat sous la pression de la pandémie et d’un déploiement lent des vaccins. Depuis le début de la pandémie, le Pakistan a signalé 721 018 cas de virus et 15 443 décès dus à Covid. Cependant, bien qu’il s’agisse d’une nation de plus de 216 millions d’habitants, le gouvernement n’a réussi à administrer que 936 683 doses de vaccin.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments