Les responsables du D-304 de Genève envisagent d’autoriser les membres du conseil à lire les documents de présentation avant les réunions – Shaw Local

GENÈVE – Paul Radlinsky, membre du conseil d’administration du district 304 de Genève, a déclaré qu’il aimerait voir les documents de présentation des administrateurs avant les réunions – au lieu de les voir pour la première fois pendant les réunions.

Radlinsky était l’un des deux nouveaux membres qui ont rejoint le conseil en mars.

Lors de la réunion du conseil scolaire du 8 août, Radlinsky a déclaré que le conseil avait récemment vu plusieurs présentations d’administrateurs – sur le budget, sur les services aux étudiants et sur la sûreté et la sécurité lors de cette réunion.

« Ce serait vraiment utile si nous pouvions recevoir ces documents avant de nous être présentés lors de la réunion. Cela nous laisserait le temps de nous préparer et de digérer ce qui est présenté », a déclaré Radlinsky.

Radlinsky a déclaré que le district avait déjà fait un excellent travail en préparant tous les membres du panneau d’information à lire.

“J’aimerais voir les présentations administratives que nous recevons – avant les réunions”, a déclaré Radlinsky. “Je trouve très difficile d’obtenir les informations à la toute fin et de ne pas vraiment avoir la chance de les digérer et d’y réfléchir avant d’avoir les réunions.”

Radlinsky a déclaré que le fait d’avoir les documents à l’avance “nous donnerait le temps d’être plus respectueux envers les présentateurs – afin de poser de meilleures questions – et d’être fondamentalement un meilleur intendant de ce que nous sommes censés faire ici”.

Le président du conseil d’administration, Michael McCormick, a déclaré qu’il pensait que Radlinsky avait un bon point.

“C’est quelque chose dont nous avons parlé au cours de mes 12 années au sein du conseil d’administration”, a déclaré McCormick. “La manière dont cela se produit de manière procédurale se fait par le biais d’une retraite, où nous pouvons obtenir les commentaires de nos administrateurs.”

McCormick a déclaré qu’il mettrait les commentaires de Radlinsky vers un futur sujet à discuter.

“Ce qui a été discuté dans le passé, c’est l’idée de transparence”, a déclaré McCormick. « Qu’il est préférable que les membres du conseil d’administration l’entendent avec la communauté, afin que nous puissions tous poser des questions en quelque sorte simultanément. Mais vous soulevez certainement un bon point.

McCormick a déclaré que l’administration pourrait peut-être travailler avec elle et changer sa façon de faire les choses.

“Il y a eu de nombreux membres du conseil d’administration avant vous qui pensaient autrement”, a déclaré McCormick. “C’est définitivement, je pense, quelque chose que nous devrions aborder… et en discuter lors d’une retraite.”

Radlinsky a déclaré qu’il supposerait que la communauté aimerait que les membres du conseil « soient le mieux préparés possible et posent les questions difficiles et nécessaires, plutôt que de voir les choses telles qu’elles sont présentées. Je pense qu’il est de notre responsabilité d’être préparés. J’ai un sentiment différent sur ce sujet.

Lorsqu’on lui a demandé plus tard s’il pouvait nommer d’anciens membres du conseil d’administration qui préféraient voir les présentations administratives sans aperçu, McCormick a déclaré dans un message texte que ce n’était pas le problème.

“De mon point de vue, il s’agit de s’assurer que nous ne manquons pas de poser des questions”, a déclaré le texte de McCormick.

“Si les membres du conseil d’administration ont la présentation à l’avance et peuvent appeler les administrateurs avant la réunion, personne ne posera de questions et le public se fera avoir”, a déclaré le texte de McCormick. “Des réunions du conseil d’administration ouvertes avec des discussions complètes et transparentes. Non?”

Pourtant, McCormick a déclaré qu’il en discuterait avec le surintendant Kent Mutchler pour savoir si les présentations des administrateurs du district devraient être incluses dans les dossiers du conseil avant les réunions.

Le district rend ses ordres du jour publics le jeudi précédant les réunions du lundi, mais ajoute des informations sur les paquets quelques heures avant la réunion. La plupart des autres organismes publics – tels que la ville de Genève et le comté de Kane – fournissent l’ordre du jour et les informations sur les paquets plusieurs jours avant la réunion.